Menu
RSS
A+ A A-

Les raffineries de pétrole européennes en crise de débouchés

prix-du-petrole genève (awp)Genève: Les raffineries européennes peinent à écouler leur production, dans un contexte de disponibilité croissante de pétrole brut, assorti d'une concurrence accrue, notamment des pays de la zone Asie-Pacifique et du Moyen-Orient.
Si l'Afrique demeure largement dépendante des importations de produits raffinés, les autres marchés s'acheminent vers une surabondance d'offre locale.

Les causes de ce déséquilibre croissant sont à chercher du côté de l'explosion des projets, décidés au cours des dix dernières années alors que la demande globale suivait encore une courbe ascendante, a expliqué jeudi un panel d'analystes au dernier jour du salon Global Energy qui se tient à Genève.

Les installations du Vieux continent sont depuis le tournant du siècle dernier déjà confrontées à une baisse de la demande locale. Si dans un premier temps, elles pouvaient facilement écouler leurs surplus outre-mer, elles font depuis 2008 face à la concurrence accrue des raffineries au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique.

L'augmentation sensible de la production nord-américaine, dopée par l'essor du pétrole non-conventionnel, restreint d'autant le périmètre des débouchés potentiels. La demande migre désormais vers l'Orient et les pays émergents, où la demande suit l'évolution démographique ou du niveau de vie.


MIGRATION A L'EST

Les calculs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) évoquent pour 2040 une demande 22,5 mb/j, une moitié de ces produits devrait être consommée, mais aussi raffinée en Asie-Pacifique.

A l'échelle mondiale, les capacités de raffinage devraient croître de 9 millions de barils par jour (mb/j) dans les cinq prochaines années, a détaillé Jan Ban, analyste auprès de l'OPEP. Les pays membre du cartel devraient participer à cette tendance à hauteur de près d'un tiers.


Les investissements consentis représentent quelque 70 mrd USD, selon les données de l'organisation. L'extension des capacités devrait déboucher à l'horizon 2019 sur un surplus d'offre de l'ordre de 3 mb/j. Pour rester viable, le secteur risque de devoir procéder à l'élimination de 5 mb/j de capacités d'ici 2020.

L'Afrique constitue une exception notable à l'extension des capacités de raffinage, en dépit d'une croissance marquée de la demande. Instabilité politique, volatilité des marges, concurrence étrangère exacerbée constituent autant de frein pour les investissements requis, a pour sa part énuméré David Bleasdale, du cabinet de conseil CITAC Africa.

L'explosion des capacités au Moyen-Orient notamment laisse cependant peu de chances aux raffineries européennes pour se faire une place sur ce marché en pleine croissance.





Commenter Les raffineries de pétrole européennes en crise de débouchés


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite