Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole oscille autour de l'équilibre mais reste gêné par une offre surabondante

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole oscillaient faiblement autour de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, alors que l'offre surabondante pèse toujours sur les cours.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 69,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance baissait de 28 cents à 67,10 dollars.

Le prix du Brent semble s'être stabilisé autour de 70 dollars le baril pour le moment, même s'il est toujours trop tôt pour être certain que cela soit définitif, notaient les analystes de Commerzbank.

Les prix de l'or noir avaient trouvé du soutien hier après une baisse surprise des stocks de brut aux États-Unis, interprétée comme le signe d'une demande énergétique plus forte.

Mais le cours du pétrole demeurait gêné par des fondamentaux baissiers, notamment une demande en berne et une offre surabondante, et pourrait de nouveau se trouver sous pression.

D'autant plus que l'Arabie saoudite voit les prix du pétrole se stabiliser autour de 60 dollars le baril, d'après des informations de presse. Le président du Venezuela (Nicolas Maduro) partage ce point de vue et voit la baisse des prix continuer, expliquait Tamas Varga analyste chez le courtier PVM.

Ce qui a été impressionnant durant la dernière réunion de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), et dans les jours qui ont suivi, c'est que les Saoudiens ont voulu bien s'assurer que leur nouvelle politique soit bien comprise (l'Opep ne portera pas seule le fardeau d'une réduction de l'offre globale d'or noir, NDLR), commentait Olivier Jakob du cabinet Petromatrix.

Nous pensons, en effet, que l'Arabie saoudite cible un prix du pétrole entre 60 et 70 dollars le baril, tout en espérant que la période des 60 dollars ne dure pas trop longtemps, observait M. Jakob.

L'Arabie saoudite devrait diffuser jeudi ou vendredi ses prix de vente officiels de pétrole pour le mois de janvier, selon les analystes de Commerzbank.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que le plus grand producteur de l'Opep réduise de nouveau ses prix, par rapport au Brent, pour ses clients asiatiques, commentait Commerzbank.

Selon Commerzbank, ceci serait de nature à déclencher une nouvelle manche dans la guerre pour les parts de marchés. Il serait intéressant de voir si les Saoudiens vont offrir les mêmes réductions généreuses à leurs clients américains, notait la banque allemande.

La décision jeudi dernier de l'Opep de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour (mbj) a été largement interprétée comme une réponse à la récente expansion du pétrole de schiste américain qui grignote les parts de marché du cartel.

L'Arabie saoudite ne peut pas faire grand-chose contre la révolution du pétrole de schiste et nous vivons des moments historiques où les marchés déterminent seuls l'équilibre des prix du pétrole sans intervention du cartel, soulignait M. Jakob.

cv/acd/mcj

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole oscille autour de l'équilibre mais reste gêné par une offre surabondante


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite