Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse toujours sous la pression de l'abondance de l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse mardi en fin d'échanges européens dans un marché spéculatif, tandis que la surabondance de l'offre continue de peser sur les cours.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 71,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance baissait de 1,14 dollar, à 67,86 dollars.

Le service normal a repris mardi (sur le marché du pétrole), après la séance de lundi, qui était un de ces rares jours où le prix du pétrole semble ne jamais vouloir baisser, notait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Lundi, le cours du baril de Brent avait démarré la journée en descendant à son plus bas niveau en cinq ans, atteignant 67,53 dollars, mais avait terminé 5 dollars plus haut (+7%) à 72,54 dollars.

Les prix du WTI ont connu une hausse toute aussi fulgurante lundi. Après avoir chuté à leur plus bas en cinq ans, à 63,72 dollars le baril, le light sweet crude a fini en hausse à 69 dollars.

Il n'y a pas si longtemps, nous nous plaignions du manque de volatilité, maintenant c'est le moment de s'accrocher à son chapeau, les montagnes russes sont arrivées en ville, soulignait Tamas Varga, analyste chez le courtier PVM.

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, le marché pétrolier est devenu très spéculatif en raison du statu quo de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Les investisseurs qui n'avaient pas profité de la décrue des cours du baril depuis mi-juin s'engouffrent sur le marché et parient sur une poursuite de la baisse, précisait-il.

Les prix du pétrole étaient en baisse mardi, mais n'ont effacé qu'une partie de leurs gains de lundi, constatait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les analystes s'accordent à dire que même si la chute libre des prix semble stoppée pour le moment, les cours de l'or noir demeurent sous pression en raison d'une offre surabondante. Et pour Christopher Dembik, il est même possible que de nouveaux plus bas annuels soient atteints d'ici à Noël.

Une réduction de l'offre d'au moins un million de barils par jour (mbj) serait nécessaire pour rééquilibrer le marché, d'après les analystes de Barclays.

Mais les prix pourraient trouver du soutien du côté d'une éventuelle réduction de l'offre américaine. Les premiers signes d'une baisse de la production de pétrole de schiste (américain) en réponse au prix bas de pétrole se font sentir. Le nombre de nouveaux puits de pétrole approuvés aux États-Unis a baissé de 15% en octobre, précisaient les experts de Commerzbank.

Le marché va se rééquilibrer lorsque les prix de l'or noir seront inférieurs au coût de production du pétrole de schiste américain, indiquait de son côté Michael Wittner, de Société Générale. La banque française estime que le coût de production du pétrole de schiste se chiffre autour de 65 dollars le baril de WTI.

M. Dembik notait également que l'Arabie saoudite elle-même, malgré son refus de servir de variable d'ajustement de la production en diminuant sa propre production, ne peut se satisfaire d'un pétrole si peu cher dans la durée. La dégringolade du cours de pétrole n'a pas vocation à durer, précisait-il.







Commenter Le pétrole baisse toujours sous la pression de l'abondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite