Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa dégringolade, plombé par la surabondance de l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole dégringolaient lundi en cours d'échanges européens, tombant même à de nouveaux plus bas depuis 2009, pénalisés par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir son objectif de production et par la surabondance d'offre sur le marché.
Vers 11H40 GMT (11H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 69,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 50 cents par rapport à la clôture de vendredi. Vers 08H00 GMT, le Brent a atteint 67,53 dollars, un plus bas depuis octobre 2009.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 65 cents à 65,50 dollars. Le WTI est tombé lundi en début d'échanges asiatiques à 63,72 dollars, son plus bas niveau depuis juillet 2009.

Les cours du pétrole débutaient cette nouvelle semaine d'échanges en accentuant la baisse de ces derniers jours, tandis que les volumes d'activité devraient s'étoffer au fil de la journée alors que les investisseurs américains reviendront d'un long weekend. Les marchés étaient restés fermés à New York jeudi et n'avaient ouvert que vendredi matin à l'occasion de la fête de Thanksgiving.

Une offre surabondante, combinée à une faible croissance de la demande, continuait à peser sur les cours. La baisse des prix de pétrole n'a pas de fin en vue, puisqu'un énorme excédent d'offre, d'environ 1,5 million de barils par jour, est attendu pour le premier semestre 2015 et va continuer à peser sur les cours, notaient les experts de Commerzbank.

La décision de l'Opep est vue comme une réponse à la récente expansion du pétrole de schiste américain, qui grignote les parts de marché du cartel.

Les États-Unis sont passés d'une production moyenne de 5 millions de barils par jour (mbj) en 2008 à près de 8,4 mbj lors des huit premiers mois de cette année grâce à l'exploitation du pétrole de schiste.

L'impact de cette croissance de la production se fait de manière indirecte, en réduisant de façon spectaculaire les besoins d'importations des États-Unis et en forçant leurs fournisseurs à se trouver d'autres débouchés, ce qui attise la lutte pour les parts de marchés ailleurs dans le monde.

Si l'Opep avait décidé de réduire sa production, elle serait rentrée dans un cercle vicieux où elle n'aurait cessé de réduire son offre pour lutter contre la baisse des prix face à l'augmentation de la production américaine, constataient les analystes de Société Générale après la réunion du cartel.

Mais pour certains opérateurs, la réaction des marchés lundi était exagérée compte tenu du fait que la décision de l'Opep était largement anticipée.







Commenter Le pétrole poursuit sa dégringolade, plombé par la surabondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 11 décembre 2017 à 05:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie, les investisseurs craignant qu'une hausse de la production américaine ne réduise à néant...

dimanche 10 décembre 2017 à 13:29

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

vendredi 08 décembre 2017 à 21:36

Le pétrole termine en hausse à la suite d'une fuite en mer d…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse vendredi, après la détection d'une légère fuite de...

vendredi 08 décembre 2017 à 18:08

Le pétrole décolle avec les importations chinoises

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, profitant des importa…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais montait fortement à l'ouverture vendredi, profitant du niveau très élevé des importations chinoises de brut...

vendredi 08 décembre 2017 à 12:08

Le pétrole monte, galvanisé par les importations chinoises

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 11:11

Le chinois Sinopec poursuit le groupe pétrolier vénézuélien …

Pékin: Le conglomérat d'Etat chinois Sinopec poursuit aux Etats-Unis le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour des factures impayées mais cette procédure est...

vendredi 08 décembre 2017 à 05:57

Le pétrole quasi inchangé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient quasi inchangés en Asie vendredi, dans l'attente de nouvelles données.

jeudi 07 décembre 2017 à 21:22

Des achats à bon compte font rebondir le pétrole new-yorkais

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse jeudi, rebondissant après les pertes concédées la veille...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite