Menu
RSS
A+ A A-

Le Maroc va cesser les subventions des produits pétroliers

prix-du-petrole rabatrabat: Le gouvernement marocain va mettre un terme fin novembre aux subventions des produits pétroliers, dont le coût annuel pour les finances publiques avait atteint plus de quatre milliards d'euros en 2012, a rapporté jeudi un quotidien.
Le gouvernement décide de lever totalement les subventions sur les hydrocarbures d'ici la fin du mois, titre en une Al Massae.

Le journal cite le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohammed El Ouafa, qui a affirmé mardi devant le Parlement que l'ensemble des produits pétroliers ne serait plus compensé à la fin du mois.

Le ministère des Affaires générales n'était pas joignable dans l'immédiat.

Le gouvernement, emmené par les islamistes du Parti justice et développement (PJD), avait entamé l'an dernier une réforme progressive de la caisse de compensation, qui subventionne des produits de grande consommation (essence, farine, sucre...).

Alors que les produits pétroliers représentaient près de 90% du coût total, le prix de l'essence avait été totalement libéralisé en début d'année et celui du gazole partiellement.

Cette première mesure avait déjà permis de réduire le montant de la caisse de compensation, qui avait atteint 55 milliards de dirhams (cinq milliards d'euros) en 2012 et entraîné un dérapage du déficit public à plus de 7% du PIB.

La loi de finances 2015 prévoit une nouvelle réduction, à hauteur de deux milliards d'euros, ainsi qu'une poursuite de la résorption du déficit (à 4,3%).

Début novembre, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait exprimé son intention de supprimer totalement les subventions sur les hydrocarbures.

Dans un rapport présenté fin octobre, l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a recommandé aux autorités de poursuivre l'élimination des subventions notamment du gaz butane, qui grèvent les finances publiques.

La réforme de la caisse de compensation a en outre été encouragée par le Fonds monétaire international, auprès duquel le Maroc bénéficie d'une ligne de précaution et de liquidités de cinq milliards de dollars.







Commenter Le Maroc va cesser les subventions des produits pétroliers


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite