Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep se réunit en pleine chute du pétrole, sans consensus pour réduire sa production

prix-du-petrole viennevienne: Les pays de l'Opep étaient réunis jeudi à Vienne pour prendre leur décision la plus importante depuis des années, qui pourrait déboucher sur un maintien de leur plafond de production d'or noir, faute de consensus pour le réduire, une perspective qui plombait les cours du pétrole.
Les ministres des douze pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole se sont retrouvés dans la matinée à son siège, situé dans la capitale autrichienne, pour élaborer un compromis.

Alors que les prix du pétrole brut ont chuté de plus de 30% depuis juin, en raison d'une offre surabondante et d'une demande affaiblie, ils devaient trancher entre une baisse de leur plafond de production collectif, fixé à 30 millions de barils par jour depuis trois ans (près du tiers de l'offre pétrolière mondiale), ou un maintien éventuellement assorti d'un engagement à mieux respecter ce niveau.

Mais les déclarations des différentes délégations n'ont montré aucun consensus en faveur d'une réduction de ce plafond.

A la place, l'Opep pourrait se contenter de le maintenir au même niveau, tout en s'engageant à l'appliquer avec plus de discipline, alors que sa production effective le dépasse d'environ 600.000 barils par jour, selon l'Agence internationale de l'énergie.

- Les cours poursuivent leur dégringolade -

Pendant ce temps, les cours du pétrole brut poursuivaient mercredi leur plongeon, signe que les investisseurs ne tablaient plus sur une réduction du plafond.

Vers 10H40 GMT, le prix du Brent chutait ainsi de 1,88 dollar à 75,87 dollars le baril, tandis que le WTI, référence sur le marché américain, chutait de 1,59 dollars à 72,10 dollars, de nouveaux plus bas depuis quatre ans.

Le Venezuela, dont les finances sont exsangues et qui souffre particulièrement de l'effondrement des cours, mène ouvertement campagne en faveur d'une réduction de l'offre du cartel.

Son ministre des Affaires étrangères, Rafael Ramirez, a ainsi indiqué avant le début de la réunion qu'il allait défendre une baisse de la production, et estimé l'excédent de brut sur le marché pétrolier à deux millions de barils par jour. Mais il s'est montré pessimiste sur l'adoption d'une telle mesure, se disant préoccupé par cette réunion.

Nous pensions qu'il faut faire quelque chose qui ait un effet à court terme sur le marché, a également plaidé le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh.

A l'inverse, son homologue des Emirats arabes unis, Suhail al-Mazrouei, a rejeté implicitement une réduction du plafond. Je pense que le marché va se stabiliser, et nous recherchons une stabilisation du marché à long terme, et non des mesures de court terme, a-t-il lancé.

Le surapprovisionnement du marché ne vient pas seulement de l'Opep, et même si l'Opep réduisait un peu sa production, cela ne résorberait pas la surcapacité du marché, a renchéri le ministre du pétrole koweïtien, Ali al-Omair.

Le puissant ministre du Pétrole saoudien, Ali al-Nouaïmi, qui avait douché ces derniers jours les espoirs d'une baisse du plafond de production de l'Opep, n'a pour sa part fait aucune déclaration jeudi matin.

- Discussions avec la Russie -

Une baisse du plafond aiderait à réduire le surplus d'approvisionnement sur le marché pétrolier, actuellement en surcapacité du fait du bond de la production pétrolière américaine (avec l'extraction du pétrole de schiste, notamment), couplé au ralentissement économique en cours en Europe et en Chine, qui freine la consommation d'or noir.

Le plafond de production est le principal outil de l'Opep pour réguler l'offre pétrolière mondiale.

Mais l'abaisser aurait l'inconvénient pour le cartel de faire perdre des parts de marché à ses membres au profit d'autres Etats producteurs, à moins que ces derniers ne consentent à appliquer des mesures similaires, ce qu'a esquissé très timidement la Russie mardi.

Plusieurs membres du cartel, dont le Venezuela et l'Iran, ont ainsi appelé à travailler avec les pays pétroliers hors-Opep pour rééquilibrer le marché. Et une réunion inédite avec deux pays hors-Opep, la Russie et du Mexique, s'est déroulée mardi à Vienne, sans résultat concret toutefois.







Commenter L'Opep se réunit en pleine chute du pétrole, sans consensus pour réduire sa production


La Production de pétrole dans le monde


mardi 16 janvier 2018

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 09 janvier 2018

La production américaine de pétrole brut pourrait bientôt dé…

New York: La production américaine de pétrole brut va continuer à augmenter cette année et pourrait même dépasser à moyen terme la...

mardi 26 décembre 2017

Libye: un incendie sur un oléoduc provoque une baisse de la …

Tripoli: Un incendie s'est déclaré mardi sur un important oléoduc qui achemine le brut du Sud libyen vers un terminal du nord-est...

mercredi 20 décembre 2017

L'engagement de pays pétroliers pour une réduction de la pro…

Koweït: L'engagement de 24 pays pétroliers membres ou non de l'Opep signataires d'un accord appliqué depuis janvier sur la réduction de la...

mercredi 20 décembre 2017

Norvège: recul de la production pétrolière en novembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a reculé en novembre, selon des chiffres publiés mercredi...

jeudi 14 décembre 2017

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

dimanche 10 décembre 2017

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

lundi 04 décembre 2017

Une hausse de la production de pétrole pourrait être abordée…

Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a suggéré lundi que les principaux pays producteurs de pétrole pourraient commencer en juin...

vendredi 01 décembre 2017

Pétrole : les baisses de l'Opep et de la Russie profitent au…

Vienne: L'alliance entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour contrôler le marché pétrolier est raffermie après l'accord sur le prolongement des baisses...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite