Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep va-t-elle réduire sa production ? Verdict ce jeudi

prix-du-petrole viennevienne: L'Opep prend jeudi à Vienne sa décision la plus importante et la plus incertaine depuis des années, le cartel faisant face à un choix difficile entre réduire son plafond de production pour tenter d'enrayer la chute du pétrole, ou se contenter de le maintenir, en s'engageant éventuellement à mieux le respecter.
Les ministres des douze pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole doivent se retrouver dans la matinée à son siège, situé dans la capitale autrichienne, pour élaborer un compromis.

Après des années de stagnation entre 100 et 120 dollars, le prix du baril de Brent a chuté de plus de 30% depuis juin, sa plus forte dégringolade depuis la fin 2008.

Le Brent (référence du marché pétrolier) et le WTI américain ont ainsi plongé ce mois-ci à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, autour de 75 dollars le baril.

Certains membres du cartel pétrolier, Venezuela en tête, mis à mal financièrement par cette dégringolade, prônent une baisse du plafond de production collectif de l'Opep, fixé depuis trois longues années à 30 millions de barils par jour.

- Discussions avec la Russie -

Une mesure qui aiderait à réduire le surplus d'approvisionnement sur le marché pétrolier, actuellement en surcapacité du fait du bond de la production pétrolière américaine (avec l'extraction du pétrole de schiste, notamment), couplé au ralentissement économique en cours en Europe et en Chine, qui freine la consommation d'or noir.

Le plafond de production est le principal outil de l'Opep pour réguler l'offre pétrolière mondiale. Mais l'abaisser aurait l'inconvénient pour le cartel de faire perdre des parts de marché à ses membres au profit d'autres Etats producteurs, à moins que ces derniers ne consentent à appliquer des mesures similaires.

Plusieurs membres du cartel, dont le Venezuela et l'Iran, ont ainsi appelé à travailler avec les pays pétroliers hors-Opep pour rééquilibrer le marché. Et une réunion avec des représentants de la Russie et du Mexique, deux pays non-Opep, s'est d'ailleurs déroulée mardi à Vienne, sans déboucher toutefois sur une baisse générale de production.

L'autre option, qui a la faveur du chef de file de l'Opep, le ministre saoudien du Pétrole Ali Al-Nouaïmi, serait de faire le gros dos en attentant que l'orage se calme, et donc de maintenir le plafond de production à son niveau actuel.

Le marché finira bien par se stabiliser, a-t-il lancé mercredi à des journalistes, douchant ainsi les espoirs d'une diminution du plafond.

- Ajustements nécessaires -

Mardi et mercredi, les ministres de l'Opep ont multiplié les entretiens en tête à tête pour tenter d'ébaucher un compromis, et multiplié les déclarations rassurantes, mais l'incertitude la plus grande continuait à régner à quelques heures du début de la réunion.

J'ai confiance que l'Opep sera capable de prendre une décision de manière très unifiée, a déclaré mercredi soir M. Al-Nouaïmi, sans préciser de quel côté la balance penchait.

Son homologue algérien Youcef Yousfi a quant à lui assuré que le cartel recherchait une solution consensuelle et stable, qui apporte les ajustements nécessaire (face aux) aux déséquilibres des marchés.

A défaut d'une réduction du plafond, une solution intermédiaire, évoquée par des analystes, pourrait consister à maintenir le plafond, mais à s'engager à l'appliquer avec plus de discipline, histoire de calmer un peu les investisseurs.

Les pays de l'Opep dépassent en effet le niveau requis (ils ont pompé ensemble 30,6 millions de barils par jour en octobre, selon les estimations de l'agence internationale de l'énergie).







Commenter L'Opep va-t-elle réduire sa production ? Verdict ce jeudi

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 02 décembre 2016 à 20:51

Le pétrole monte encore dans le sillage de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a monté vendredi, signant une troisième séance de hausse après l'annonce d'un accord de limitation de l'offre...

vendredi 02 décembre 2016 à 18:18

Le pétrole souffle après sa hausse post-accord de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens après s'être envolés mercredi avec la décision de l'Opep de...

vendredi 02 décembre 2016 à 15:20

Après deux jours d'envol, le pétrole stagne à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert proches de l'équilibre vendredi à New York, les investisseurs effectuant des rééquilibrages après deux...

vendredi 02 décembre 2016 à 12:50

Le pétrole reprend son souffle après ses gains post-Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir fortement grimpé depuis l'annonce...

vendredi 02 décembre 2016 à 08:28

Biocarburants: les agriculteurs européens dénoncent un coup …

Paris: Inadmissible ! Les cultivateurs européens sont dans une colère noire après la proposition surprise de la Commission européenne de freiner le...

vendredi 02 décembre 2016 à 07:05

Aux USA, les producteurs de pétrole sont en embuscade après …

New York: En annonçant une réduction marquée de son offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) risque d'ouvrir une brèche pour...

vendredi 02 décembre 2016 à 05:16

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie tout en restant au dessus de la barre des 50 dollars, l'accord conclu...

jeudi 01 décembre 2016 à 20:54

Le pétrole reste porté par l'Opep et finit en forte hausse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement monté jeudi et poursuivi ainsi l'envol entamé la veille après l'annonce d'un accord...

jeudi 01 décembre 2016 à 18:28

BP valide un investissement massif dans le Golfe du Mexique

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a donné jeudi son feu vert à un nouvel investissement massif dans un projet de plateforme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite