Menu
RSS

L'Opep va-t-elle réduire sa production ? Verdict ce jeudi

prix-du-petrole viennevienne: L'Opep prend jeudi à Vienne sa décision la plus importante et la plus incertaine depuis des années, le cartel faisant face à un choix difficile entre réduire son plafond de production pour tenter d'enrayer la chute du pétrole, ou se contenter de le maintenir, en s'engageant éventuellement à mieux le respecter.
Les ministres des douze pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole doivent se retrouver dans la matinée à son siège, situé dans la capitale autrichienne, pour élaborer un compromis.

Après des années de stagnation entre 100 et 120 dollars, le prix du baril de Brent a chuté de plus de 30% depuis juin, sa plus forte dégringolade depuis la fin 2008.

Le Brent (référence du marché pétrolier) et le WTI américain ont ainsi plongé ce mois-ci à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, autour de 75 dollars le baril.

Certains membres du cartel pétrolier, Venezuela en tête, mis à mal financièrement par cette dégringolade, prônent une baisse du plafond de production collectif de l'Opep, fixé depuis trois longues années à 30 millions de barils par jour.

- Discussions avec la Russie -

Une mesure qui aiderait à réduire le surplus d'approvisionnement sur le marché pétrolier, actuellement en surcapacité du fait du bond de la production pétrolière américaine (avec l'extraction du pétrole de schiste, notamment), couplé au ralentissement économique en cours en Europe et en Chine, qui freine la consommation d'or noir.

Le plafond de production est le principal outil de l'Opep pour réguler l'offre pétrolière mondiale. Mais l'abaisser aurait l'inconvénient pour le cartel de faire perdre des parts de marché à ses membres au profit d'autres Etats producteurs, à moins que ces derniers ne consentent à appliquer des mesures similaires.

Plusieurs membres du cartel, dont le Venezuela et l'Iran, ont ainsi appelé à travailler avec les pays pétroliers hors-Opep pour rééquilibrer le marché. Et une réunion avec des représentants de la Russie et du Mexique, deux pays non-Opep, s'est d'ailleurs déroulée mardi à Vienne, sans déboucher toutefois sur une baisse générale de production.

L'autre option, qui a la faveur du chef de file de l'Opep, le ministre saoudien du Pétrole Ali Al-Nouaïmi, serait de faire le gros dos en attentant que l'orage se calme, et donc de maintenir le plafond de production à son niveau actuel.

Le marché finira bien par se stabiliser, a-t-il lancé mercredi à des journalistes, douchant ainsi les espoirs d'une diminution du plafond.

- Ajustements nécessaires -

Mardi et mercredi, les ministres de l'Opep ont multiplié les entretiens en tête à tête pour tenter d'ébaucher un compromis, et multiplié les déclarations rassurantes, mais l'incertitude la plus grande continuait à régner à quelques heures du début de la réunion.

J'ai confiance que l'Opep sera capable de prendre une décision de manière très unifiée, a déclaré mercredi soir M. Al-Nouaïmi, sans préciser de quel côté la balance penchait.

Son homologue algérien Youcef Yousfi a quant à lui assuré que le cartel recherchait une solution consensuelle et stable, qui apporte les ajustements nécessaire (face aux) aux déséquilibres des marchés.

A défaut d'une réduction du plafond, une solution intermédiaire, évoquée par des analystes, pourrait consister à maintenir le plafond, mais à s'engager à l'appliquer avec plus de discipline, histoire de calmer un peu les investisseurs.

Les pays de l'Opep dépassent en effet le niveau requis (ils ont pompé ensemble 30,6 millions de barils par jour en octobre, selon les estimations de l'agence internationale de l'énergie).







Commenter L'Opep va-t-elle réduire sa production ? Verdict ce jeudi

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


La Production de pétrole dans le monde


jeudi 22 juin 2017

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

mercredi 21 juin 2017

Norvège: la production pétrolière baisse de 5% en mai

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en mai, a annoncé mercredi...

mercredi 14 juin 2017

Pétrole: demande record en 2018 mais la zone non-Opep produi…

Paris: Les pays non-Opep, Etats-Unis en tête, devraient voir la croissance de leur production pétrolière s'accélérer en 2018 à un niveau supérieur...

mardi 13 juin 2017

Pied-de-nez des pétroliers canadiens à Justin Trudeau

Montréal: Les compagnies pétrolières ont prévu mardi d'augmenter fortement leur production au Canada, véritable pied-de-nez au Premier ministre Justin Trudeau qui a...

mardi 13 juin 2017

Canada: production de pétrole en hausse de 32% d'ici 2030

Montréal: La production canadienne de pétrole devrait être de 5,1 millions de barils par jour d'ici 2030, soit 32% de plus que...

mardi 13 juin 2017

Pétrole: le rééquilibrage se poursuit, mais plus lentement (…

Paris: Les stocks mondiaux de pétrole devraient continuer à se dégonfler au second semestre de 2017, signe du rééquilibrage en cours du...

vendredi 26 mai 2017

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

jeudi 25 mai 2017

Pétrole: l'Opep veut prolonger ses quotas, confiante dans un…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, devraient maintenir jeudi leurs quotas de production de pétrole jusqu'en mars 2018 dans le...

jeudi 25 mai 2017

Pétrole: l'Opep veut prolonger ses quotas de production sans…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, sont réunis jeudi à Vienne pour reconduire jusqu'en mars 2018 leurs quotas de production...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite