Menu
RSS
A+ A A-

Avant une réunion cruciale de l'Opep, le pétrole new-yorkais au plus bas depuis 2010

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York a chuté mercredi à son plus bas en quatre ans, pénalisé, à la veille d'une réunion cruciale de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), par les divisions persistantes au sein de cette instance sur une éventuelle réduction de la production.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a reculé de 40 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 73,69 dollars, un niveau plus atteint depuis septembre 2010.

Le marché est mis sous pression par la multiplication de déclarations de la part de responsables de l'Opep laissant la plupart des observateurs penser que le cartel ne va rien faire demain, qu'ils ne vont pas abaisser leur niveau de production, a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les cours du brut ont chuté de plus de 30% depuis le début de l'été et les membres du cartel, qui extraient en tout plus du tiers de l'or noir mondial, doivent décider jeudi à Vienne s'ils diminuent ou non leur offre afin d'enrayer la chute des prix.

Si l'Opep opte pour le statu-quo, les prix du baril de WTI pourraient descendre rapidement sous les 70 dollars, puis glisser à 65 voire 60 dollars, a avancé Andy Lipow.

S'ils diffusent un communiqué faiblard, insistant simplement sur la nécessité de respecter les quotas en place, cela pourrait conduire à une pause dans la chute des prix, a-t-il ajouté. Seul un message fort soutenu expressément par l'Arabie saoudite, le chef de file de l'Opep, pourrait faire remonter les prix au-dessus de 80 dollars.

Le ministre saoudien du Pétrole, Ali Al-Nouaïmi, s'est mercredi seulement dit confiant sur le fait que le cartel s'accorderait jeudi sur son plafond de production, sans dire si la balance penchait en faveur d'une réduction ou d'un maintien du quota actuel.

Certains membres de l'Opep, comme le Venezuela et l'Iran, plaident ouvertement pour une réduction du plafond de production, fixé à 30 millions de barils par jour (mb/j) depuis fin 2011.

Les cours du pétrole américain ont aussi été minés mercredi par l'annonce d'une augmentation surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Selon le département américain à l'Énergie (DoE), ces stocks ont en effet progressé de 1,9 million de barils alors que les analystes tablaient sur une légère baisse.

La production américaine continuait par ailleurs à progresser, s'installant pour la troisième semaine consécutive au-delà du seuil psychologique de 9 mb/j.







Commenter Avant une réunion cruciale de l'Opep, le pétrole new-yorkais au plus bas depuis 2010


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite