Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep tente de surmonter ses divisions avant une réunion cruciale

prix-du-petrole viennevienne: Les pays de l'Opep ont tenté mercredi à Vienne d'aplanir leurs divisions à la veille de la plus importante réunion du cartel depuis des années, alors qu'ils s'opposent sur une réduction éventuelle de leur production de pétrole pour calmer la chute des cours de l'or noir.
Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, arrivé ce mercredi dans la capitale autrichienne, s'est entretenu dans l'après-midi avec son homologue saoudien, opposé à une réduction du plafond, pour tenter d'arrondir les angles.

Nous avons eu une bonne discussion et nous n'avons pas seulement parlé d'une baisse (éventuelle du plafond, ndlr), mais aussi de la situation générale du marché et nos positions sont proches, a-t-il assuré à la presse, tout en soulignant que les consultations entre ministres allaient se poursuivre.

Pour autant, l'Arabie ne semble pas prête à un accord pour baisser le plafond de production du cartel, fixé depuis trois ans à 30 millions de barils par jour. M. Ali al-Nouaïmi a dans la matinée laissé entendre qu'il défendrait au contraire un maintien à ce niveau, en lançant à quelques journalistes que le marché finira bien par se stabiliser.

- Parler avec les non membres -

Tous les experts pensent qu'il y a une surabondance de l'offre sur le marché pétrolier, et l'an prochain il sera encore plus surapprovisionné, a mis en garde M. Zanganeh, appelant l'Opep à prendre une décision pour contrôler le marché, en souhaitant aussi une contribution des pays producteurs hors-Opep pour y parvenir.

Un premier pas avait été fait la veille en ce sens : les ministres du Venezuela et de l'Arabie Saoudite, deux pays de l'Opep, avaient rencontré ceux de la Russie et du Mexique, non membres du cartel.

Si aucune baisse coordonnée de production n'avait été décidée lors de ces discussions à quatre, ils étaient convenus de se réunir de nouveau en février, et la compagnie publique russe Rosneft avait annoncé dans la foulée une baisse purement symbolique de sa propre production.

De son côté, le ministre vénézuelien des Affaires étrangères Rafael Ramirez, qui s'est entretenu séparément avec M. Zanganeh, s'est dit mercredi convaincu que l'Opep ferait ce qui est le mieux pour ses membres.

Les cours du pétrole brut ont chuté de plus de 30% depuis le printemps, tombant à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans, en raison d'un déséquilibre grandissant entre l'offre et la demande.

D'un côté, la production mondiale a gonflé avec l'envolée de l'offre américaine de pétrole, grâce à l'exploitation de ressources non conventionnelles comme le pétrole de schiste.

De l'autre, les prévisions d'augmentation de la demande planétaire d'or noir ont été revues à la baisse ces derniers mois, en raison notamment de l'affaiblissement de la croissance dans des zones de consommation majeures, comme l'Europe et la Chine.

- Mieux respecter le plafond -

Au vu de ces déclarations, les cours du pétrole se sont stabilisés mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs hésitant à prendre position avant la décision de jeudi. Vers 17H00 GMT, le Brent cédait 3 cents par rapport à la veille, à 78,30 dollars le baril, tandis que le brut léger américain (WTI) prenait 7 cents, à 74,16 dollars.

Compte tenu des dernières déclarations, il n'y a plus beaucoup de chances qu'une réduction de la production soit décidée lors de la réunion de l'Opep, ont estimé les analystes de la banque Commerzbank, avançant que faute de mieux, l'organisation pourrait s'engager à appliquer son plafond avec plus de discipline.

En octobre, l'Opep a produit au total 30,6 millions de barils par jour, d'après les calculs de l'Agence internationale de l'énergie, et 30,3 millions selon d'autres estimations citées par le cartel, ce qui lui laisse une certaine marge pour réduire l'offre sans avoir à modifier son plafond.

fpo/fka/eb

ROSNEFT

COMMERZBANK







Commenter L'Opep tente de surmonter ses divisions avant une réunion cruciale


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite