Menu
RSS
A+ A A-

Frets maritimes: les secs tentent un rebond, les pétroliers en forte hausse

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix des transports de matières premières sèches ont tenté de rebondir la semaine dernière, après deux semaines de repli, tandis que les frets pétroliers ont poursuivi leur progression.
Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi à 1324 points, contre 1256 points une semaine auparavant.


Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires "Capesize" -- qui transportent principalement du minerai de fer et du charbon et sont forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance -- a terminé la semaine à 3038 points, contre 2931 points le vendredi précédent.


"Les prix du fret sur la route Brésil-Chine (minerai de fer) ont connu une certaine volatilité, l'équilibre étant fragile entre l'offre et la demande", ont expliqué les analystes du courtier maritime Fearnleys.


La Chine est le premier consommateur mondial de minerai de fer et s'approvisionne à hauteur d'environ un cinquième auprès du Brésil, deuxième exportateur mondial de cette matière première.


Du côté des "Panamax", "le marché a été plus lent et en baisse dernièrement, après une forte hausse il y a deux semaines", ont relevé les experts de Fearnleys.


Les frets secs avaient fortement progressé les deux dernières semaines d'octobre, semblant entamer leur traditionnelle hausse du quatrième trimestre. Cependant, ils se sont repliés depuis le début du mois de novembre.


"Une chose est différente cette année: la croissance de l'offre de matières premières sèches ralentit car beaucoup de futurs projets miniers sont repoussés et les projets en cours tournent au ralenti", ont expliqué les analystes de la banque Macquarie.


Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie "Panamax", a terminé vendredi à 1055 points contre 1089 points une semaine auparavant. Jeudi, le BPI est tombé à 1053 points, son plus bas niveau depuis un mois.


De leur côté, les tarifs des transports pétroliers ont poursuivi leur progression, notamment pour l'acheminement des produits pétroliers dont les prix ont atteint un plus haut en près de deux ans.


Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 755 points vendredi, son maximum depuis Noël 2012, contre 736 points sept jours auparavant.


"La saison hivernale est une période favorable au marché du transport des produits pétroliers, notamment à cause de l'augmentation de la demande du fioul de chauffage dans l'hémisphère nord," a noté Enrico Paglia, analyste chez le courtier maritime Banchero Costa.


L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut, a ainsi fini vendredi à 975 points, un maximum depuis début février, contre 871 points la semaine précédente.






Commenter Frets maritimes: les secs tentent un rebond, les pétroliers en forte hausse


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite