Menu
RSS

Sanctions, prix du pétrole: la Russie perd des dizaines de milliards mais rien de fatal

prix-du-petrole moscoumoscou: La Russie est plombée par les sanctions occidentales, qui vont lui coûter plus de 30 milliards d'euros par an, et par la chute des prix du pétrole mais son économie devrait échapper à la catastrophe, estime le Kremlin.
Nous perdrons environ 40 milliards de dollars (32 milliards d'euros) par an en raison des sanctions géopolitiques, a affirmé le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, cité par l'agence de presse TASS.

La Russie est frappée depuis le printemps par une série de sanctions occidentales qui ont mené son économie au bord de la récession, provoquant notamment une chute de sa monnaie, le rouble, qui a perdu près du tiers de sa valeur face à l'euro.

Ces sanctions, décidées par les Occidentaux en représailles à l'attitude de Moscou dans la crise ukrainienne, ont aussi provoqué une importante fuite des capitaux hors de Russie, a rappelé M. Silouanov, qui l'a estimée à 104 milliards d'euros.

Les sorties de capitaux viennent surtout de la conversion de l'épargne, en premier lieu par la population, dans une période où le cours du rouble est volatile, a-t-il assuré, alors qu'une chute de 10% du rouble début novembre a provoqué l'inquiétude des Russes, qui font aussi face à une inflation de plus de 8%.

- Prix du pétrole trop bas -

Pour autant, le ministre a estimé que les conséquences des sanctions n'étaient pas le premier danger menaçant l'économie russe.

Bien sûr, c'est important. Mais ce n'est pas aussi critique, même pour le budget, que (la baisse) des prix du pétrole, a-t-il affirmé.

Selon lui, la Russie perdrait par an 72 à 80 milliards d'euros par an à cause de la baisse de 30% du cours du pétrole.

La Russie, dont les rentrées budgétaires dépendent à moitié du pétrole, avait établi son budget 2015 sur une prévision de prix du baril à 96 dollars. La Douma, chambre basse du Parlement, a du coup dû voter un budget déficitaire à 0,6% pour les années 2015-2017.

D'après les économistes de la banque russe Alfa, une chute de 10 dollars du baril de pétrole coûtait 10 milliards de dollars au budget fédéral russe et 0,4 point de croissance du produit intérieur brut.

Or le baril avait chuté en dessous de 80 dollars mi-novembre à Londres, pour la première fois depuis quatre ans, causant une véritable onde de choc dans les marchés financiers russes.

Pour limiter l'impact de la chute des cours, Moscou a annoncé vendredi réfléchir à une éventuelle baisse de sa production de pétrole, à quelques jours de la réunion le 27 novembre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dont la Russie n'est pas membre.

- 'Pas fatal' pour l'économie -

Dimanche, le président russe Vladimir Poutine a tenté de minimiser l'impact de la chute des cours du pétrole sur l'économie russe.

Ce n'est pas du tout un fait que les sanctions, la chute brutale des prix du pétrole, la dépréciation de notre monnaie nationale va mener à des résultats négatifs ou à des conséquences catastrophiques pour nous seulement. Rien de tout ça ne va arriver!, a-t-il martelé.

Est-ce que cela nous nuit' Partiellement mais pas fatalement, a jugé M. Poutine, qui estime que ces efforts délibérés pour baisser les prix affecteront aussi ceux qui introduisent ces contraintes.

Le président a évoqué une entente entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite pour faire baisser les prix du pétrole. Peut-être que les Saoudis veulent +tuer+ leurs rivaux, a-t-il lancé. Beaucoup disent (...) que c'est fait exprès afin de faire couler l'économie russe.

Mais selon le président, bien que les sanctions et les bas prix du pétrole mènent à une dépréciation du rouble, cela n'affecte pas tant que ça la Russie, dont les revenus budgétaires ont augmenté, et non pas baissé.

La croissance de la Russie devrait cependant s'établir à 0,3% en 2014 et à zéro en 2015, selon la Banque centrale, alors qu'elle a déjà ralenti à 0,7% en rythme annuel au troisième trimestre contre 0,8% au deuxième selon l'institut fédéral des statistiques Rosstat.







Commenter Sanctions, prix du pétrole: la Russie perd des dizaines de milliards mais rien de fatal

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Russie


lundi 15 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad veulent réduire l'offre de pétrole j…

Moscou: La Russie et l'Arabie Saoudite, deux des plus grands producteurs de pétrole dans le monde, se sont prononcés lundi dans un...

lundi 08 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad pour une extension de l'accord de ré…

Moscou: Les deux plus grands producteurs de pétrole, la Russie et l'Arabie Saoudite, ont évoqué lundi une extension de l'accord de réduction...

jeudi 16 février 2017

Pétrole: la Russie respectera d'ici "fin avril" l…

Moscou: La Russie prévoit d'atteindre d'ici fin avril l'objectif de réduction de sa production de pétrole fixé en accord avec les grands...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite