Menu
RSS
A+ A A-

L'EIA ajuste à la baisse ses prévisions de prix du pétrole

prix-du-petrole 
New York: L'agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) a ajusté en petite baisse ses prévisions de cours du brut pour 2011 et 2012 mardi, après deux fortes augmentations dans ses rapports précédents.

Dans son rapport mensuel, l'agence, émanation du département de l'Energie, estime que le baril de brut s'échangera en moyenne à 103 dollars cette année sur le marché new-yorkais, contre une prévision à 106 dollars auparavant.

En mars et avril, elle avait revu le prix moyen en hausse de 13 dollars cumulés.

Pour l'année prochaine, l'EIA table sur un baril à 107 dollars, contre 114 jusqu'alors.

Tout en prenant acte de la déroute observée au cours de la première semaine de mai, durant laquelle le baril a lâché 17 dollars, l'agence table toujours sur un "resserrement" du marché pétrolier, "alors que la demande croissante en carburants dans les économies émergentes et le ralentissement de l'augmentation de l'offre dans les pays non-membres de l'Opep maintiennent une pression à la hausse sur les prix du pétrole".

L'EIA continuait de souligner les "incertitudes majeures" entourant ses prévisions, dont "les troubles persistants dans les pays producteurs et leur impact potentiel sur l'offre, les décisions de pays clés de l'Opep à l'égard de leur production en réponse à la croissance mondiale de la demande de pétrole, le rythme de la croissance économique, à la fois au niveau national (aux Etats-Unis, ndlr) et au niveau mondial".

La longue liste évoque également "les problèmes budgétaires de gouvernements nationaux et régionaux, et les efforts de la Chine pour répondre aux inquiétudes autour des taux de croissance et de l'inflation".

L'agence a revu en légère baisse de 100'000 barils par jour sa prévision de croissance de la consommation pour 2011, tablant sur une augmentation de 1,4 million de barils par jour, et laissé celle pour 2012 à 1,6 mbj supplémentaires.

Elle notait par ailleurs que les chiffres des stocks des pays de l'OCDE s'étaient révélés plus élevés qu'elle ne le prévoyait au premier trimestre de l'année.

Selon l'EIA, les capacités excédentaires de l'OCDE vont baisser dans les 18 prochains mois, mais moins que ce qu'avait annoncé l'agence dans son rapport précédent. Elle estime désormais que ces capacités vont passer de 3,9 mbj à la fin de 2010 à 3,6 mbj d'ici la fin de l'année, avant de chuter encore en 2012 à 3,1 mbj.

L'EIA base ses hypothèses sur un retour de la moitié de la production libyenne sur les marchés d'ici fin 2012.

Pour les seuls Etats-Unis, l'EIA prévoit une augmentation de la consommation de 140'000 barils par jour en 2011 (+0,7%) et de 170'000 b/j de plus en 2012, quand elle atteindra en moyenne 19,5 mbj.

Côté offre, la production du pays, qui avait progressé en 2010, devrait baisser de 20'000 b/j cette année, et de 60'000 b/j l'an prochain, en raison notamment du déclin du golfe du Mexique (Sud).



Commenter L'EIA ajuste à la baisse ses prévisions de prix du pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite