Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte, sur un marché en proie à une forte volatilité

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché cherchant une direction après une évolution en dents de scie ces derniers jours, attentif à l'évolution du dollar et inquiet de l'impact éventuel d'importantes crues dans le sud des Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 116,95 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 11 cents à 102,66 dollars.

Après avoir plongé de plus de 15 dollars la semaine dernière puis rebondi fortement lundi de près de 7 dollars à Londres, les cours du baril poursuivaient leur rebond mardi mais de manière plus hésitante, sur un marché très volatil.

"Le marché s'inquiète désormais des crues qui descendent le Mississipi et menacent d'interrompre l'activité d'au moins une douzaine de raffineries" aux Etats-Unis, et donc d'affecter l'approvisionnement en produits pétroliers, soulignait Peter Beutel, analyste de la firme Cameron Hanover.

Le fleuve Mississippi, qui irrigue le centre des Etats-Unis du nord au sud, a gonflé ces derniers jours pour atteindre la largeur record de 4,8 km lundi, provoquant des inondations dans les villes situées sur ses rives - un phénomène qui a alimenté depuis lundi une forte hausse des prix des produits pétroliers.

"Cela intervient au pire moment, à une période où les raffineries sont censées accroître leur production d'essence avant la période estivale (caractérisée par d'importants déplacements en voiture, ndlr) et même de fioul de chauffage en prévision de l'hiver suivant", a-t-il expliqué.

Les cours du baril profitaient par ailleurs d'une stabilisation du dollar face à l'euro, alors que le billet vert était monté lundi à son plus haut niveau en trois semaines après la dégradation de la note grecque par Standard & Poor's.

Un renchérissement du dollar rend habituellement moins attractifs les achats de brut libellés en dollars.

Un peu plus tôt mardi, les prix du pétrole avaient cependant évolué en baisse sensible jusqu'à l'ouverture du marché new-yorkais.

Les inquiétudes sur la résistance de la demande face à un niveau élevé de prix continuent de hanter les opérateurs, en dépit des chiffres robustes des importations de brut chinoises publiés mardi.

"On s'attend à voir de nouveau les stocks pétroliers aux Etats-Unis continuer de s'accroître cette semaine", a expliqué Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoient ainsi que les chiffres hebdomadaires officiels, publiés mercredi, feront état d'une hausse de 1,1 million de barils des stocks de brut.

Par ailleurs, l'opérateur boursier de Chicago, le CME, "a annoncé lundi un relèvement de ses marges pour les contrats à terme pétroliers", ce qui a également obéré le marché, a relevé M. Bassett.

Ce relèvement des marges du CME, opérateur du Nymex et un des plus grands marchés au monde pour les contrats à terme sur les matières premières, signifie que les investisseurs devront déposer une caution d'environ 25% plus importante pour chaque position qu'ils prendront sur un contrat pétrolier.

"Cela va limiter le nombre d'investisseurs ayant les moyens d'entrer sur le marché, et les volumes d'échanges pourraient souffrir d'un recul sensible", commentait le cabinet spécialisé JBC Energy.



Commenter Le brut remonte, sur un marché en proie à une forte volatilité


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite