Menu
RSS

Services pétroliers: Halliburton fait plier Baker Hughes et forme un nouveau géant le n°1 mondial

prix-du-petrole New YorkNew York: A l'issue d'un bras de fer très médiatisé, le groupe américain de services pétroliers Halliburton est parvenu à faire plier son concurrent Baker Hughes, qu'il va absorber pour former un nouveau géant mondial du secteur.
Halliburton, qui avait menacé son rival d'une offre hostile s'il persistait dans son refus d'une fusion, propose 1,12 de ses actions et 19,00 dollars en numéraire pour chacun des titres Baker Hughes en circulation, selon un communiqué publié lundi.

Sur la base du cours de l'action Halliburton le 12 novembre, c'est-à-dire juste avant l'officialisation de la tenue de négociations, Baker Hugues est ainsi valorisé 34,6 milliards de dollars.

Le prix proposé par Halliburton correspond à 78,62 dollars par action, à comparer aux 59,89 dollars auxquels l'action Baker Hughes a clôturé vendredi. C'est 8,1 fois le montant de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de Baker Hugues attendu cette année, ont expliqué les deux groupes.

En cas de réussite du rapprochement, les actuels actionnaires de Baker Hughes détiendront 36% du capital de la société fusionnée.

Le rapprochement du numéro deux et du numéro trois mondial des services pétroliers --qui sont basés l'un et l'autre à Houston, la capitale américaine de l'or noir-- va donner naissance à un nouveau leader mondial de la profession.

Sur la base de données proforma, la nouvelle entité afficherait en effet un chiffre d'affaires annuel de 51,8 milliards de dollars, contre 45,2 milliards pour l'actuel numéro un Schlumberger. Ce dernier devrait toutefois rester largement devant en terme de capitalisation boursière.

Baker Hughes, qui emploie environ 60.000 personnes dans plus de 80 pays, est surtout connu pour sa flotte de plates-formes de forage, mais est aussi présent dans toute une série de services pour l'industrie pétrolière. Ses activités se recoupent avec celles d'Halliburton (80.000 salariés) dans de nombreux domaines, ce qui laisserait la place à d'importants gains de productivité après restructuration.

Les deux groupes évaluent à près de deux milliards de dollars le montant des synergies de coûts attendues.

Leur éventuelle fusion survient en pleine période de chute des prix du brut, tombés au plus bas depuis 2010, ce qui a déjà contraint les groupes pétroliers à restreindre leurs programmes d'exploration, avec un impact direct sur l'activité de leurs sous-traitants comme Baker Hughes et Halliburton.

Pour être sûr d'obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, Halliburton s'est dit prêt à céder des actifs, générant un chiffre d'affaires allant jusqu'à 7,5 milliards de dollars. Mais il a estimé que l'effort final devrait être significativement moindre.

Halliburton a d'ailleurs affiché sa confiance dans sa capacité à obtenir le feu vert des autorités de la Concurrence en acceptant de payer un énorme dédit de 3,5 milliards de dollars si l'opération devait échouer pour des raisons réglementaires.

La société fusionnée conservera le nom Halliburton, continuera d'être négociée sous le mnémonique HAL et sera dirigée par l'actuel patron d'Halliburton David Lesar.

fga/fpo/etr

HALLIBURTON

BAKER HUGHES







Commenter Services pétroliers: Halliburton fait plier Baker Hughes et forme un nouveau géant le n°1 mondial

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

lundi 22 mai 2017 à 21:00

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongat…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des...

lundi 22 mai 2017 à 19:22

L'Irak pour une prolongation de 9 mois des limites de produc…

Bagdad: L'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'Opep, qui vise...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite