Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole toujours miné à New York par l'abondance de l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York reculait à l'ouverture mercredi, les investisseurs s'interrogeant toujours sur la possibilité que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole décide de diminuer sa production pour résorber en partie l'abondance d'offre sur le marché mondial.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre cédait 1 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 76,94 dollars.

C'est une continuation de la tendance à la baisse à l'oeuvre depuis le début de l'été et qui a fait perdre au cours du brut près de 30% de sa valeur, a commenté Oliver Sloup de iiTrader.com.

On n'aura probablement pas beaucoup de soutien avant la réunion de l'Opep le 27 novembre. Les courtiers se demandent s'ils vont ou non accepter de réduire leur production, a-t-il expliqué.

Malgré la très forte chute des prix, les pays membres du cartel ont en effet récemment affiché leurs divisions sur ce sujet. Certains préfèrent réduire leurs prix à leurs clients afin de défendre leurs parts de marché. D'autres plaident pour une réduction de l'offre afin d'enrayer la glissade des prix de l'or noir.

Comme dans le même temps, la production de pétrole ne cesse d'augmenter aux Etats-Unis et qu'il faudrait que les prix descendent vraiment encore plus bas avant que cela devienne moins rentable pour les entreprises, on se retrouve dans un marché où la demande ne parvient pas à avancer au même rythme que l'offre, a souligné Oliver Sloup.

Les perspectives de demande étaient encore un peu plus assombries mercredi par les chiffres plus faibles que prévu de la production industrielle en Europe, a ajouté le spécialiste.

Selon les données publiées par l'office européen des statistiques Eurostat, la production industrielle a en effet progressé de 0,6% en septembre dans la zone euro, après avoir reculé de 1,4% en août, alors que les analystes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendaient à un rebond un peu meilleur, à +0,7%.

Dans son rapport mensuel publié mercredi à Vienne, l'Opep maintient cependant inchangées ses prévisions de croissance de la demande mondiale de brut en 2014 et 2015, à respectivement +1,05 million de barils par jour (mbj) cette année et +1,19 mbj en 2015.

Par ailleurs, en raison d'un jour semi-férié mardi aux États-Unis, le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains sera publié jeudi au lieu de mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE).







Commenter Le pétrole toujours miné à New York par l'abondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite