Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: Koweït espère que la chute des prix n'affectera pas son économie

prix-du-petrole koweïtkoweït: Le ministre koweïtien du Pétrole, Ali Omair, a espéré mardi que la chute des cours n'atteindrait pas un niveau préjudiciable à l'économie de son pays et à ses projets dans le secteur énergétique.
J'espère que les prix n'atteignent pas au niveau préjudiciable à l'économie nationale, a déclaré M. Omair, cité par l'agence officielle Kuna.

Le ministre a cependant estimé que les cours actuels du brut, qui ont perdu 30% de leur valeur depuis juin, n'auraient pas d'impact négatif sur l'économie du Koweït ou ses méga-projets stratégiques.

Il a expliqué la baisse des prix par une offre excédentaire sur le marché et un ralentissement de l'économie mondiale.

Selon lui, l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devra, lors de sa réunion le 27 novembre à Vienne, discuter de la question des prix et prendre les décisions appropriées dans l'intérêt de ses membres.

Il avait estimé que l'Opep, dont le Koweit est membre, ne devrait pas annoncer une réduction de sa production.

Un autre responsable koweïtien a affirmé que l'émirat envisageait d'investir 41,5 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour augmenter sa production de pétrole et de gaz.

L'objectif est de porter la capacité de production de pétrole à 4 millions de barils par jour en 2020 contre 3,2 millions de barils actuellement, a précisé le responsable de la planification de la compagnie d'Etat Kuwait Oil Cp (KOC) Mohammad Abdel Jalil, dans une déclaration publiée mardi par le quotidien Al-Jarida.

La KOC, qui s'occupe de l'exploration et de l'exploitation au sein du holding d'Etat Kuwait Petroleum Corp. (KPC) projette également de porter la production de gaz à 17 millions de m3 par jour contre 4,25 millions de m3 actuellement.

La Kuwait National Petroleum Co. autre composante de la KPC, a annoncé cette année un contrat de 12 milliards de dollars pour moderniser deux de ses trois raffineries et a lancé des appels d'offres pour la construction d'une nouvelle raffinerie d'une capacité de 615.000 barils par jour et d'un coût de 14 milliards de dollars.

Ces deux projets devraient porter la capacité de raffinage du Koweït de 930.000 barils par jour à 1,4 million de barils par jour.

Le Koweït détient le dixième des réserves de pétrole du monde et produit actuellement 3 millions de barils par jour.







Commenter Pétrole: Koweït espère que la chute des prix n'affectera pas son économie


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite