Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'Opep affaiblit les cours, le Brent à un plus bas depuis 4 ans

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi, descendant même à leur plus bas niveau en quatre ans à Londres, affectés par de nouveaux signes de divisions au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le baril de light sweet crude (WTI) coté sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour livraison en décembre a perdu 1,25 dollar, à 77,40 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 82,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de vendredi. C'est son plus bas prix depuis octobre 2010.

Le marché pâtit de commentaires du Koweït laissant anticiper des négociations houleuses entre les membres de l'Opep sur la question de la réduction de leur production, a indiqué Michael Lynch de Strategic Energy and Economic Research.

Le ministre koweïtien du Pétrole Ali al-Omair a en effet estimé lundi que l'Opep ne devrait pas annoncer de baisse de son offre lors de sa prochaine réunion prévue le 27 novembre à Vienne, déclarant qu'une telle décision sera très difficile.

Les membres du cartel, qui assurent un tiers de la production mondiale de brut, apparaissent ainsi de plus en plus divisés sur les mesures à prendre lors de leur prochaine réunion ministérielle, malgré la très forte chute des prix du brut depuis cet été.

Ainsi, plusieurs pays membres (comme l'Arabie saoudite, chef de file du cartel) ont suivi le marché, réduisant leur prix de vente à leurs clients, signalant ainsi être plus préoccupés par leurs parts de marché que par le niveau des prix.

D'autres, comme le Venezuela ou l'Équateur, ont au contraire plaidé publiquement pour une réduction de la production afin d'arrêter la chute des prix sur le marché.

Les cours du brut ont aussi été pénalisés lundi par le rebond en cours du séance du dollar, qui reprenait de la vigueur après avoir pâti depuis vendredi d'un rapport sur l'emploi américain jugé en partie décevant.

Un renforcement du billet vert a tendance à rendre moins attractifs les achats de brut libellé en monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Alors que mardi est semi-férié aux Etats-Unis à l'occasion du Jour des Anciens Combattants, les investisseurs ne veulent pas prendre trop de risque à cet égard et préfèrent se placer en retrait, a estimé Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

L'évolution de la situation en Libye était aussi scrutée par les investisseurs, un regain de tensions géopolitiques la semaine dernière ayant fait craindre le retour de perturbations sur la production et l'exportation de brut dans ce pays.

Mais selon le porte-parole de la Compagnie nationale de pétrole (NOC), Mohamed Hrari, deux importants champs pétroliers du sud-ouest du pays attaqués par des hommes armés la semaine dernière étaient prêts à redémarrer et devraient être à nouveau opérationnels mercredi.

bur-jum/ppa/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Pétrole: l'Opep affaiblit les cours, le Brent à un plus bas depuis 4 ans


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite