Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole commence la semaine par un net rebond

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient lundi en cours d'échanges européens, bénéficiant de plusieurs facteurs haussiers comme un regain de tensions géopolitiques en Ukraine, l'arrivée du froid aux États-Unis ou encore un léger accès de faiblesse du dollar.
Vers 11H25 GMT (12H25 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 84,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,47 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,09 dollar, à 79,74 dollars.

Les prix du pétrole ont commencé la nouvelle semaine en capitalisant sur leurs gains engrangés vendredi, notait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, citant comme facteurs de hausse le regain de tensions géopolitiques en Ukraine et en Libye ainsi que l'arrivée du froid aux États-Unis (synonyme de hausse de la demande pour les produits distillés utilisés pour le chauffage).

Des chars convergeaient lundi vers Donetsk, bastion séparatiste prorusse dans l'est de l'Ukraine, faisant craindre la reprise d'une guerre totale en dépit des mises en gardes occidentales adressées à la Russie.

En Libye, la production depuis les principaux sites va reprendre (lundi) mais les exportations depuis un terminal restent perturbées à cause de grèves, soulignant la fragilité de la situation dans ce pays, expliquait M. Hansen.

La production et l'exportation de pétrole en Libye ont été très perturbées pendant un an avant de se redresser depuis cet été, mais restent susceptibles d'être interrompues à tout moment dans un contexte politique et sécuritaire très chaotique.

Par ailleurs, un léger repli du dollar (lundi) soutient les prix du pétrole, soulignait Myrto Sokou, pointant une saine correction des cours du brut après leur forte dégringolade des dernières séances.

Le renforcement de la monnaie américaine - qui a atteint la semaine dernière des plus hauts depuis août 2012 face à l'euro et sept ans face au yen - a fortement pesé sur les cours du pétrole, en rendant le baril plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les cours du pétrole avaient également continué de souffrir des fondamentaux baissiers du marché (offre abondante et demande en berne), qui pèsent sur eux depuis des mois. Ils avait ainsi marqué la semaine dernière des plus bas depuis 2010 à Londres et 2011 à New York.

Tous les yeux restent braqués sur la prochaine réunion de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), qui donnera le ton sur le marché pétrolier sur le court et moyen terme, rappelait M. Sokou.

Les douze pays membres du cartel doivent se réunir le 27 novembre prochain à Vienne, pour discuter notamment de leur plafond commun de production, fixé à 30 millions de barils par jour depuis fin 2011.







Commenter Le pétrole commence la semaine par un net rebond


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite