Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend grâce à un léger repli du dollar

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se ressaisissaient vendredi en fin d'échanges européens, après un rapport sur l'emploi et le chômage américain en demi-teinte et un léger repli du dollar, dans un marché où les fondamentaux restent baissiers.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 83,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 81 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,14 dollar, à 79,05 dollars.

Les prix du pétrole ont rebondi grâce à une baisse du dollar, signalait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Il y a eu une hausse des prix du pétrole, grâce à une tonalité plutôt optimiste du rapport sur l'emploi et le chômage aux États-Unis, expliquaient de leur côté les analyste d'IG.

Le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis publié vendredi a dans l'ensemble confirmé la bonne tenue du marché de l'emploi américain, puisque le taux de chômage a encore reculé en octobre (à 5,8%). Mais les créations d'emplois ont été moins importantes qu'attendu (214.000 emplois contre des prévisions de 235.000).

D'ailleurs, le dollar en souffrait un peu, reculant également sous le coup de prises de bénéfices après avoir atteint des plus hauts depuis août 2012 face à l'euro et depuis sept ans face au yen.

Cela enlevait un peu de pression sur les matières premières libellées dans la devises américaine, qui ont été pénalisées cette semaine par la forte hausse du dollar (qui les a rendu plus coûteuses pour les investisseurs munis d'autres devises).

Mais les fondamentaux du marché restant ce qu'ils sont (offre abondante et demande à la peine), nous devrions toujours voir le Brent toucher les 80 dollars le baril dans les semaines à venir, estimaient les analystes d'IG.

L'attention des investisseurs se tournaient de plus en plus vers la prochaine réunion des douze pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), prévue à Vienne le 27 novembre.

La réunion de l'Opep va être très suivie étant donné les défis auxquels fait face le cartel actuellement (...). Une réduction de la production de 1 million de barils par jour est de plus en plus nécessaire pour stabiliser les prix, donc un manque d'action risque de faire chuter davantage les cours du pétrole, estimait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Selon les dernières déclarations du secrétaire général de l'Opep Abdallah El-Badri, la production du cartel devrait rester peu ou prou la même l'année prochaine par rapport à cette année (soit autour de 30 millions de barils).

Enlisés dans une forte tendance baissière depuis la mi-juin, s'expliquant notamment par des perspectives de demande morose face à une offre surabondante et un dollar fort, les prix ont dégringolé cette semaine jusqu'à des plus bas depuis 2011 à New York et 2010 à Londres.







Commenter Le pétrole se reprend grâce à un léger repli du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite