Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse toujours fortement après la baisse des prix saoudiens

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se maintenaient en forte baisse mardi en fin d'échanges européens, après des plus bas depuis 2010 à Londres et 2011 à New York, toujours plombés par la décision de l'Arabie saoudite d'abaisser ses prix à ses clients américains.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 82,41 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,37 dollars par rapport à la clôture de lundi. Vers 10H15 GMT, le Brent a glissé jusqu'à 82,08 dollars, un minimum depuis fin octobre 2010.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 2,56 dollars, à 76,22 dollars. Il a même plongé vers 10H15 GMT jusqu'à 75,84 dollars, son plus bas niveau en séance depuis le 5 octobre 2011.

Le pétrole a repris sa tendance baissière, le WTI et le Brent atteignant des plus bas depuis plusieurs années. L'annonce que Saudi Aramco, la compagnie nationale de pétrole et de gaz d'Arabie saoudite, a baissé ses prix de vente aux États-Unis à une fois encore indiqué que le pays s'inquiète plus de la préservation de ses parts de marché que de la stabilisation des prix, expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a par contre baissé ses prix envers l'Europe et l'Asie, alors que l'hiver devrait être synonyme d'un rebond de la demande.

Aux États-Unis, les Saoudiens doivent rivaliser avec le pétrole de schiste, dont l'exploitation a fortement progressé ces dernières années, conduisant à une importante hausse de la production américaine -- qui s'établissait fin octobre à près de 9 millions de barils par jour, au plus haut depuis 30 ans.

La décision de l'Arabie Saoudite de réduire le coût du baril de pétrole pour les consommateurs américains ne surprend pas vraiment. Le pays est engagé dans une stratégie ambitieuse de sécurisation et de conquête de ses parts de marché à l'international, aux États-Unis et en Asie notamment, estimait Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Les investisseurs s'inquiétaient donc d'une guerre des prix entre les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui doivent se réunir à Vienne à la fin du mois (27 novembre).

Le secrétaire général du cartel, Abdallah El-Badri, a pourtant nié la semaine dernière à Londres toute guerre des prix au sein de l'Opep.

Il a également prévenu que la production du cartel en 2015 serait similaire à celle de 2014 (soit autour de 30 millions de barils par jour) alors que les marchés s'inquiètent depuis des mois de la surabondance d'offre sur le marché.

En raison de ce surplus d'offre et d'une économie mondiale incertaine, les cours mondiaux du brut sont englués dans une tendance baissière depuis leur pic de la mi-juin (quand le Brent et le WTI avaient enregistré des plus hauts en 9 mois) et ont perdu un peu plus de 28% de leur valeur à Londres comme à New York depuis cette date.

jb/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole baisse toujours fortement après la baisse des prix saoudiens


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite