Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit à son plus bas à New York depuis 2012

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont chuté à un plus bas depuis deux ans lundi à New York, englués dans une tendance baissière accentuée par un net regain de vigueur du dollar et des craintes sur la stratégie des prix de l'Arabie saoudite.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a reculé de 1,76 dollar, à 78,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il s'agit de son plus bas niveau en clôture depuis le 28 juin 2012.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a fini à 84,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Le marché s'est nettement cassé la figure, plombé comme le reste des matières premières par le dollar fort et par des craintes sur un tassement de l'économie mondiale, particulièrement en Chine, a commenté Oliver Sloup, de iiTrader.

Le billet vert évoluait lundi à des niveaux plus vus depuis août 2012 face à l'euro et décembre 2007 face au yen. Or un dollar plus fort décourage les acheteurs de brut munis d'autres devises, car le baril libellé dans la monnaie américaine devient plus cher pour eux.

Côté indicateurs, en Chine, un indice PMI d'activité publié par la banque HSBC a montré que la croissance de la production manufacturière chinoise a peu progressé par rapport à septembre, et en zone euro, un indicateur manufacturier a été révisé à la baisse.

- A la recherche d'un plancher -

Le recul du marché a été accentué par la publication après la mi-séance par l'Arabie saoudite, le chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) -- via sa compagnie pétrolière Saudi Aramco -- de sa grille de prix à l'exportation pour décembre, a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, s'ils ont relevé la gamme de prix du brut allant vers l'Asie, les prix du pétrole acheminé vers l'Europe et les Etats-Unis ont été baissés , a-t-il noté.

Cela montre que l'Arabie saoudite veut adopter une politique de réduction des prix pour préserver ses parts de marché face au boom de la production des Etats-Unis, et qu'elle n'est pas très intéressée par l'idée de réduire sa production pour faire monter les prix, a-t-il poursuivi.

Or, sur fond de forte abondance de l'offre et d'une économie mondiale incertaine, les cours mondiaux du brut sont englués dans une tendance baissière depuis leur pic de la mi-juin qui leur a ôté à Londres comme à New York plus du quart de leur valeur, jusqu'à 35% pour le WTI.

Jusqu'ici, il semble que les membres du cartel ont sans prévenir rendu prioritaires leurs parts de marché plutôt que l'équilibre du marché mondial du pétrole, a jugé Tamas Vargas, du courtier PVM, selon qui il n'y aura pas de réduction crédible de la production à la réunion de l'Opep du 27 novembre.

Le marché reste à la recherche d'un plancher à partir duquels ses prix pourront rebondir, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Pour Oliver Sloup, beaucoup s'attendent à ce que les prix descendent encore jusqu'à 75 dollars pour le WTI.

La morosité ambiante a fini par avoir raison du soupçon de bonne humeur observé en début de séance new-yorkaise, qui avait permis au WTI de débuter la journée dans le vert.

Aux Etats-Unis en effet, les perspectives restent plus roses qu'ailleurs pour la demande, notait-on, en raison de la vigueur économique du pays, de la reprise progressive de l'activité des raffineries et d'un besoin énergétique croissant sur fond de vague de froid précoce dans le nord-est américain.

bur-ppa/jld/pb

HSBC HOLDINGS

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole finit à son plus bas à New York depuis 2012

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 27 février 2017 à 12:37

Le pétrole remonte, les analystes restent circonspects

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes restant prudents car les cours continuent d'évoluer dans une...

lundi 27 février 2017 à 11:56

Aramco va investir 7 mds USD dans une raffinerie en Malaisie

kuala lumpur: Le géant saoudien Aramco va investir sept milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) dans un gigantesque projet de raffinerie de...

lundi 27 février 2017 à 09:55

Total cède des activités au Gabon à Perenco pour 350 M USD

Paris: Le groupe pétrogazier Total a annoncé lundi la cession d'activités au Gabon à la société franco-britannique Perenco, pour un montant d'environ...

lundi 27 février 2017 à 05:03

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient lundi en Asie, encouragés par le respect des accords de l'Opep sur la réduction de la...

vendredi 24 février 2017 à 20:41

Le pétrole finit la semaine sur la défensive

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, l'actualité du marché se résumant à un indicateur hebdomadaire qui témoignait une...

vendredi 24 février 2017 à 18:31

Le pétrole recule avec la hausse de la production américaine

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens dans un marché qui a regagné en volatilité cette semaine, alors...

vendredi 24 février 2017 à 18:19

Shell confirme un investissement pétrolier de 300 millions U…

Buenos aires: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a confirmé son intention d'investir 300 millions de dollars pour exploiter du pétrole et du...

vendredi 24 février 2017 à 15:10

Le pétrole revient sur sa hausse de la veille à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, au lendemain d'une avancée au plus haut depuis...

vendredi 24 février 2017 à 12:14

Le pétrole recule, la production américaine inquiète

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché qui a regagné en volatilité cette semaine, alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite