Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut hésite à New York, espoirs de demande vigoureuse et dollar fort

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole évoluaient légèrement sous l'équilibre lundi peu après l'ouverture à New York, dans un marché tiraillé entre des espoirs d'une demande énergétique solide aux Etats-Unis et l'effet pénalisant sur la demande d'un dollar fort.
Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 10 cents, à 80,44 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


"On s'attend à une demande solide aux Etats-Unis, au vu de la solidité de l'économie américaine, de la bonne humeur du marché des actions, mais aussi des bonnes ventes de voitures en octobre", qui laissent anticiper un besoin croissant en carburant, a noté Carl Larry, de Oil, Oulooks and Opinion.


Dopée notamment par l'annonce d'une croissance vigoureuse au troisième trimestre aux Etats-Unis, et d'un moral des ménages à des sommets depuis sept ans, la Bourse new-yorkaise a battu de nouveaux records vendredi.


D'autre part, "un certain nombre de raffineries reprennent peu à peu leurs opérations après la période de maintenance saisonnière, ce qui va accélérer la consommation de brut", a ajouté M. Larry.


Et une vague de froid précoce au nord-est des Etats-Unis, le premier consommateur d'or noir au monde, "avec des neiges du Minnesota à Chicago (Illinois)" jusqu'au Maine "fait craindre l'arrivée d'un hiver aussi dur que le précédent", a-t-il précisé.


La vigueur du billet vert pesait cependant fortement sur les prix du brut.


Dopé par la perspective d'une normalisation anticipée de la politique monétaire aux États-Unis dans un contexte de politiques encore extrêmement accommodantes ailleurs dans le monde, le billet vert grimpe fortement depuis le milieu de la semaine dernière.


Lundi, il évoluait à des niveaux inconnus depuis août 2012 face à l'euro et décembre 2007 face au yen.


Un dollar plus fort décourage les acheteurs de brut munis d'autres devises, car le baril libellé dans la monnaie américaine devient plus cher pour eux.


Les opérateurs du marché pétrolier digéraient par ailleurs des données mitigées sur la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur mondial de brut.


La banque HSBC a montré lundi une légère accélération de la production manufacturière (indice PMI à 50,4 en octobre contre 50,2 en septembre) mais le gouvernement chinois a, au contraire, signalé ce weekend un ralentissement de celle-ci (50,8 contre 51,1).






Commenter Pétrole: le brut hésite à New York, espoirs de demande vigoureuse et dollar fort


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite