Menu
RSS
A+ A A-

Le Mexique promet une ouverture transparente de son secteur pétrolier

prix-du-petrole LondresLondres: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex ne recevra aucun traitement de faveur lors de l'ouverture à la concurrence, ont assuré jeudi les acteurs du secteur de l'or noir du pays.
Je ne veux pas de privilège, pas de traitement particulier, a promis le directeur général de la compagnie publique Pemex, Emilio Lozoya, à la conférence Oil & Money à Londres.

Afin d'attirer les investisseurs étrangers et relancer la production énergétique, le gouvernement mexicain a mis sur les rails une ambitieuse réforme, qui met notamment fin au monopole exercé par Pemex sur les secteurs gaziers et pétroliers depuis 1938.

Cette compagnie tentaculaire, plus grande entreprise du Mexique et septième groupe du secteur dans le monde d'après ses estimations, est en train de modifier son mode de fonctionnement pour épouser ce changement des règles du jeu dans le pays.

Pour la première fois, nous avons une autonomie budgétaire. Cela va permettre à Pemex de découpler ses décisions d'investissement des cycles politiques, a argumenté M. Lozoya, devant un parterre d'experts du secteur et d'investisseurs.

Nous avons aussi une autonomie managériale, ce qui signifie que le ministère des Finances sera maintenu à distance de Pemex, a-t-il encore argué.

Le gouvernement mexicain d'Enrique Pena Nieto espère, en réformant à marche forcée le secteur, favoriser en particulier l'extraction du pétrole en eau profonde. Un premier test du processus de libéralisation en cours interviendra avec l'allocation au secteur privé de 169 blocs d'hydrocarbures, 109 pour l'exploration et 60 pour l'extraction.

Des représentants des autorités mexicaines, venues aussi à Londres, ont assuré du caractère transparent du processus.

Pemex est la compagnie nationale pétrolière et nous voulons la renforcer, mais via la concurrence, a expliqué Maria Lourdes Melgar, secrétaire d'État aux hydrocarbures.

Pour la mise aux enchères des blocs, tout sera public et connu par avance, a souligné Mme Melgar, qui a évoqué entre autres des mesures pour éviter la corruption.







Commenter Le Mexique promet une ouverture transparente de son secteur pétrolier


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite