Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en forte hausse à New York avant les stocks US et la Fed

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette hausse mercredi à New York, dans un marché misant sur un regain de vigueur de la demande énergétique aux Etats-Unis et bénéficiant d'un accès de faiblesse du dollar.
Vers 13H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre gagnait 85 cents à 82,27 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La solidité du moral des ménages américains et le rebond de Wall Street laissent anticiper de meilleures perspectives de demande en brut aux Etats-Unis, le premier consommateur d'or noir au monde, ce qui soutient les prix du pétrole, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

La place financière new-yorkaise a enregistré une forte hausse depuis la semaine dernière, rebondissant après de fortes turbulences début octobre, tandis que la confiance des consommateurs a nettement progressé ce mois-ci, selon le Conference Board.

Les courtiers se voulaient aussi optimistes avant un rapport sur les stocks de brut aux Etats-Unis, qui doit être dévoilé par le département américain de l'Energie (DoE) dans la matinée, vers 14H30 GMT.

On mise sur des signes d'une forte demande en essence après les statistiques de l'API (mardi) soir, a noté M. Flynn, se référant à une fédération professionnelle américaine qui publie traditionnellement ses propres chiffres à la veille de ceux du DoE.

Selon l'API, les réserves d'essence auraient diminué de 3,7 millions de barils lors de la semaine close le 24 octobre, et les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 3 millions.

Selon des analystes sondés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient en revanche s'être étoffés en moyenne de 3,1 millions de barils lors de la semaine.

Les stocks d'essence devraient avoir baissé, selon eux, de 700.000 barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient avoir diminué de 1,3 million de barils.

Les investisseurs se préparaient également à la publication en toute fin de séance new-yorkaise d'une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). La plupart des analystes anticipaient la fin de son soutien monétaire exceptionnel et le maintien de ses taux directeurs à des niveaux proches de zéro.

Dans ce contexte d'attente, le dollar qui a beaucoup augmenté ces derniers temps, accentuant la déroute des prix du brut, reperd un peu du terrain gagné, a relevé Phil Flynn.

Or un billet vert moins fort rend plus attractifs les achats de matières premières, dont le brut, libellées en dollars, pour les acheteurs munis d'autres devises, et tend à soutenir les cours du pétrole.







Commenter Le pétrole ouvre en forte hausse à New York avant les stocks US et la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite