Menu
RSS

Le pétrole finit en forte baisse à New York avant la Fed

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en nette baisse vendredi à New York, à l'issue d'une semaine éprouvante, dans un marché inquiet pour la demande mondiale et frileux avant une réunion de politique monétaire clef aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a abandonné 1,08 dollar, à 81,01 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché a souffert toute la semaine et se met sur la réserve car tout le monde est dans l'attente de la Fed, la Réserve fédérale américaine qui se réunira mardi et mercredi, a relevé Bill Baruch, de iiTrader.

La plupart des courtiers se préparaient notamment à l'annonce par le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) de la fin du programme de rachats d'actifs mis en place par la banque centrale.

Et si les taux et leur éventuel resserrement sont seulement évoqués, cela pourrait entraîner les prix du brut dans une nouvelle spirale baissière, a poursuivi M. Baruch.

La politique monétaire très accommodante de la Fed a joué un rôle essentiel pour favoriser le crédit et l'investissement sur les marchés financiers ces dernières années et beaucoup redoutaient l'impact de la fin de cette époque de l'argent dit facile.

La perception d'une offre très abondante en brut, aux Etats-Unis notamment, continuait à peser sur les prix, a par ailleurs expliqué Tim Evans, de Citi Futures, soulignant que les stocks de brut avaient beaucoup grimpé récemment.

Ces réserves ont gonflé de 21 millions de barils au cours des trois dernières semaines, les Etats-Unis atteignant un rythme de production de pétrole record depuis 1985 début octobre.

Le marché a également pâti de craintes sur la demande d'autant plus que la crise Ebola repointe le bout de son nez aux Etats-Unis, après l'annonce d'un premier cas avéré à New York la veille, a remarqué Carl Larry, de Oil, Oulooks and Opinion.

En effet, l'adoption de mesures pour éviter la propagation du virus, dans les transports notamment, et la peur que génère l'épidémie pourraient avoir un impact économique et réduire par ricochet la demande énergétique, a précisé l'analyste.







Commenter Le pétrole finit en forte baisse à New York avant la Fed

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite