Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, pâtissant de craintes sur la demande

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette baisse vendredi, au lendemain d'un fort rebond, à nouveau victimes d'inquiétudes sur la vigueur de la demande, sur fond d'un regain de craintes sur l'impact économique de l'épidémie de fièvre Ebola.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre abandonnait 1,19 dollar, à 80,90 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché pâtit ce matin de craintes sur la demande d'autant plus que la crise Ebola repointe le bout de son nez aux Etats-Unis, après l'annonce d'un premier cas avéré à New York la veille, a remarqué Carl Larry, de Oil, Oulooks and Opinion.

En effet, l'adoption de mesures pour éviter la propagation du virus, dans les transports notamment, et la peur que génère l'épidémie pourraient avoir un impact économique et réduire par ricochet la demande énergétique, a précisé l'analyste.

D'autre part, le marché du brut semble de plus en plus corrélé aux Bourses ces temps-ci et la tendance à la baisse sur les places financières européennes et à Wall Street tend à peser sur l'appétit des courtiers ce matin, a-t-il ajouté.

Les cours du brut avaient nettement rebondi jeudi après des informations de presse sur une réduction de l'offre de l'Arabie Saoudite, le chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), en septembre par rapport à août.

Mais ce rebond des cours du brut n'a été que de courte durée, la raison de la baisse de l'offre n'ayant pas été identifiée, selon les analystes.

Les douze États membres du cartel, responsables d'un tiers de l'offre pétrolière mondiale, se réuniront le 27 novembre prochain dans la capitale autrichienne.

Jusqu'ici, ils ont eu l'air divisés sur la possibilité de réduire leur offre pour freiner la chute des cours de l'or noir (en baisse d'environ un quart depuis la mi-juin), certains se montrant plutôt préoccupés par la sauvegarde de leurs parts de marché.







Commenter Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, pâtissant de craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite