Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole oscille faiblement autour de l'équilibre

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché digérant toujours la hausse plus forte que prévu des stocks pétroliers américains et peu rassuré par la légère accélération de la production manufacturière en Chine.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 84,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 11 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grappillait 8 cents, à 80,60 dollars.

La forte hausse des stocks de brut continue de dominer le marché pétrolier, pesant sur le moral des opérateurs, expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le bond plus important que prévu des stocks de brut américain (+7,1 millions de baril) a plombé les cours du pétrole mercredi, le WTI ayant clôturé à son plus bas niveau depuis fin juin 2012.

Une hausse des réserves de brut est généralement mal reçue par le marché, qui y voit un mauvais signe pour la demande énergétique aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

De plus, le rapport sur les stocks a montré que les États-Unis avaient produit près de 9 millions de barils de pétrole par jour la semaine dernière, soit un record depuis 29 ans. Même si ce brut n'est pas exporté, il déséquilibre le marché mondial en forçant les anciens fournisseurs des États-Unis à trouver d'autres débouchés sur un marché déjà bien approvisionné.

Dans un contexte qui reste baissier pour les cours du brut (offre abondance, demande tiède, dollar fort), les investisseurs n'étaient pas particulièrement rassurés par l'annonce jeudi de la légère accélération de la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.

L'indice PMI des directeurs d'achat calculé par la banque HSBC - encore provisoire, le mois n'étant pas achevé - s'est établi à 50,4 pour octobre, contre 50,2 en septembre.

Le secteur manufacturier s'est sans doute stabilisé quelque peu en octobre, mais l'économie montre toujours des signes d'affaiblissement de la demande, commentait Qu Hongbin, économiste chez HSBC.

Nous estimons que les prix du pétrole resteront sous pression jusqu'à la prochaine réunion de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), la situation macroéconomique mondiale restant assez maussade tandis que l'offre mondiale de brut est abondante, indiquait Mme Sokou.

Les douze états membres du cartel, responsables d'un tiers de l'offre mondiale, se réunissent le 27 novembre prochain à Vienne.

Jusqu'ici, ils ont semblé divisés sur la possibilité de réduire leur offre, certains le souhaitant afin de limiter la chute des prix tandis que d'autres préfèrent sauvegarder leurs parts de marché.

Aucun pays de l'Opep n'est prêt à contribuer à une baisse de la production. L'Opep devrait donc avoir des difficultés à enlever le surplus d'offre sur le marché, jugeaient les experts de Commerzbank.

Depuis la mi-juin, les cours du brut ont perdu environ un quart de leur valeur.







Commenter Le pétrole oscille faiblement autour de l'équilibre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite