Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste en baisse après une forte hausse des stocks US

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se maintenaient en baisse jeudi en fin d'échanges européens, après une hausse bien plus forte que prévu des stocks de pétrole brut aux États-Unis, dans un marché où les fondamentaux restent très baissiers.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 83,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 11H20 GMT, le Brent a chuté jusqu'à 82,60 dollars, un nouveau plus bas depuis le 23 novembre 2010.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 57 cents, à 81,21 dollars. Vers 11H10 GMT, le WTI est tombé à 79,78 dollars, passant sous les 80 dollars le baril pour la première fois depuis fin juin 2012.

Les réserves de brut ont énormément bondi, de 8,9 millions de barils, la demande des raffineries ayant ralenti plus que prévu, expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Le département américain de l'Énergie (DoE) a en effet annoncé jeudi que les réserves de brut avaient gonflé de 8,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 10 octobre, alors que les analystes tablaient sur une augmentation de seulement 2,2 millions de barils.

Une hausse des stocks de brut est généralement mal accueillie par le marché car elle est interprétée comme un signe de faiblesse de la demande énergétique des États-Unis, premier consommateur d'or noir de la planète.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, baissé de 1,5 million de barils, un chiffre proche des attentes des analystes (-1,7 million de barils).

Et les stocks d'essence ont diminué de 4 millions de barils, soit bien plus que la baisse de 1,4 million de barils attendue par les experts.

Par ailleurs, les fondamentaux du marché pétrolier restent extrêmement baissiers, avec une offre pléthorique qui fait face à une demande à la peine. Ces facteurs pèsent depuis des mois sur les cours du brut, qui ont perdu 28% à Londres et 25% à New York depuis leur dernier pic mi-juin.

Il semble que l'Arabie saoudite a l'air plutôt satisfaite de laisser le robinet de l'offre ouvert aux niveaux actuels pour mettre la pression sur les producteurs américains, jugeait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Grâce à l'exploitation du pétrole de schiste, les États-Unis produisent de plus en plus de brut et, même s'ils ne l'exportent pas, cela déséquilibre le marché mondial en forçant leurs anciens fournisseurs à trouver d'autres débouchés sur un marché déjà bien approvisionné.

Mais si les prix baissent trop, l'exploitation des bassins de pétrole de schiste aux États-Unis risque de ne plus être rentable, ont prévenu des experts.

Il est difficile d'imaginer les prix (du pétrole) rester à ces niveaux là pour trop longtemps, mais étant donné que l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne se réunit pas avant fin novembre, ils pourraient rester à ces niveaux là quelque temps et même baisser encore, prévenait M. Hewson.

Dans ce cadre, les investisseurs scrutent les moindres actions et déclarations des membres de l'Opep, dont la prochaine réunion ordinaire est prévue le 27 novembre à Vienne.







Commenter Le pétrole reste en baisse après une forte hausse des stocks US

Commentaires   

+1 #1 Sturny remy 18-10-2014 07:22
pourquoi le prix de l'essence ne baisse pas autant que le baril si c'est le contraire ça va beaucoup plus vite


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite