Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: les craintes sur la demande plombent encore ses prix à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mardi à l'ouverture à New York, plombés par des craintes sur la zone euro et par la révision en baisse de la croissance de la demande pétrolière mondiale par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).
Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 60 cents, à 85,14 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), évoluant à des niveaux plus vus depuis juillet 2012.


"L'offre en brut est trop abondante et on ne perçoit aucun signe de la part des pays de l'Opep", l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, laissant anticiper une réduction de leur production "pour endiguer la baisse des prix", a relevé John Kilduff, de Again Capital.


Les membres du cartel, qui pompe un tiers du brut mondial, se réuniront le 27 novembre à Vienne.


Les États-Unis produisent de plus en plus de brut et, même s'ils ne l'exportent pas, cela déséquilibre le marché mondial en forçant leurs anciennes sources d'importations à trouver d'autres débouchés sur un marché déjà bien approvisionné.


Les pays de l'Opep semblent donc moins préoccupés par le niveau des prix que par leurs parts de marchés, notamment en Asie.


Or, "un chiffre allemand préoccupant aujourd'hui accentue encore la faiblesse de l'activité économique européenne et les inquiétudes d'une nouvelle baisse de la demande" dans la région, a noté M. Kilduff.


Berlin a revu en baisse ses prévisions de croissance de la première économie de la zone euro, à 1,2% pour 2014 et 1,3% pour 2015, mais ne voit "aucune raison" d'infléchir sa politique économique.


Le marché réagissait aussi à la nouvelle révision en baisse mardi des prévisions de croissance pour la demande mondiale de pétrole par l'AIE en 2014 et 2015.


L'agence table désormais sur une hausse de 700'000 barils par jour de la demande planétaire d'or noir en 2014, à 92,4 mio de barils par jour (mbj), soit 200'000 barils de moins que l'estimation précédente de 92,6 mbj, indique-t-elle dans son rapport mensuel d'octobre. Pour 2015, la consommation est également abaissée de 93,8 mbj à 93,5 mbj.


Cette faiblesse de la demande, combinée à une offre mondiale surabondante, pèse depuis des mois sur les prix du pétrole -- qui ont perdu près de 24% à Londres et 21% à New York depuis la mi-juin.






Commenter Pétrole: les craintes sur la demande plombent encore ses prix à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite