Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa chute, toujours plombé par une offre excessive

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en cours d'échanges européens, le Brent marquant même un nouveau plus bas depuis fin 2010 à Londres, toujours plombés par l'abondance de l'offre.
Vers 10H45 GMT (12H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 88,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,84 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Dans les échanges asiatiques, le Brent est tombé à 88,03 dollars, un nouveau plus bas depuis le 1er décembre 2010.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,15 dollar, à 84,67 dollars. Vendredi, le WTI avait atteint 83,59 dollars, son niveau le plus faible depuis le 3 juillet 2012.

Les prix du pétrole restent sur la défensive en ce début de semaine, notaient les analystes de Commerzbank.

En effet, malgré l'abondance de l'offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui pompe un tiers du brut mondial, n'envoie toujours aucun signe d'une volonté d'agir pour amarrer les prix, qui ne cessent de dégringoler ces derniers mois, notait-on chez Commerzbank.

Au contraire, l'Irak est désormais le troisième membre important de l'Opep à diminuer significativement ses prix par rapport aux prix de référence internationaux, emboitant ainsi le pas du Koweït et de l'Arabie saoudite, ces pays semblant plus préoccupés par le fait de défendre leurs parts de marché que par une nécessité de stabiliser les prix, expliquaient les experts de Commerzbank.

Ce qu'il nous faut vraiment savoir désormais c'est si l'Arabie saoudite et ses alliés au sein de l'Opep sont finalement arrivés à la conclusion que cela ne vaut pas le coup de lutter contre la chute des prix face à un si large excédent d'offre, estimait David Hufton, analyste chez PVM.

Les investisseurs scrutaient ainsi tous les commentaires et spéculations avant la prochaine réunion du cartel le 27 novembre à Vienne.







Commenter Le pétrole poursuit sa chute, toujours plombé par une offre excessive


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite