Menu
RSS

Le pétrole finit à son plus bas depuis fin 2012 à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini jeudi à leur plus bas niveau depuis décembre 2012 à New York, plombés, comme le Brent à Londres, par de vives craintes sur les perspectives de demande en énergie, dans un contexte d'offre pétrolière très abondante.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre a perdu 1,54 dollar, à 85,77 dollars - un plus bas en clôture depuis la mi-décembre 2012, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé tout juste au-dessus du seuil psychologique des 90 dollars, sous lequel il n'a pas clôturé depuis le 21 juin 2012, en baisse de 1,33 dollar par rapport à la veille. Il a toutefois basculé sous cette barre technique importante en cours de séance, jusqu'à 89,90 dollars, une première depuis plus de deux ans.

Le marché continue à glisser vers de nouveaux abysses, pénalisé par la morosité des nouvelles économiques en provenance d'Europe et d'Allemagne, a indiqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. Ces chiffres alimentaient, selon lui, des craintes sur un essoufflement de la croissance mondiale, qui risquait de pénaliser la demande en brut.

En Allemagne, le moteur économique de la zone euro, quatre grands instituts de conjoncture ont révisé en nette baisse leurs prévisions communes de croissance pour la première économie européenne en 2014 et 2015. Ils tablent dorénavant sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,3% cette année et 1,2% l'an prochain, contre respectivement 1,9% et 2% dans leurs pronostics d'avril.

De sérieux risques d'une nouvelle récession guettent la zone euro si rien n'est fait pour remédier à la croissance atone dans la région, a d'ailleurs mis en garde la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, en marge de son assemblée générale.

Les dernières prévisions économiques du FMI publiées mardi restaient aussi dans les esprits, le Fonds ayant notamment revu en nette baisse les perspectives de croissance de la zone euro et du Japon.

Par conséquent, la progression de la demande mondiale pour cette année et la suivante ne cesse d'être revue en baisse par les grands organismes mondiaux spécialisés dans l'énergie.

En parallèle, on a encore observé une hausse des réserves de brut mais aussi des stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis la semaine dernière, a ajouté M. Lipow.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a fait état mercredi d'une progression bien plus importante que prévu des réserves de brut aux Etats-Unis au cours de la semaine achevée le 3 octobre, de 5 millions de barils.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, elles, enregistré une hausse surprise de 400.000 barils, tout comme les stocks d'essence qui ont augmenté de 1,2 million de barils.

En outre, les importations de brut, qui ont eu tendance à fortement baisser ces derniers mois en plein boom de la production pétrolière américaine, ont augmenté cette semaine-là de près de 6%.

L'augmentation de l'offre américaine conjuguée au retour progressif sur le marché de l'or noir libyen, dans un contexte d'attentes en berne sur la croissance économique mondiale, crée actuellement les conditions d'un marché en surplus, où l'offre dépasse la demande, a résumé M. Lipow.







Commenter Le pétrole finit à son plus bas depuis fin 2012 à New York

Commentaires   

0#1Riel Feurce Adolphe09-10-2014 21:35
Excellente nouvelle pour le monde entier!

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite