Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole n'arrive pas à profiter du dollar plus faible pour rebondir

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole ne parvenaient pas à rebondir jeudi en cours d'échanges européens, malgré le net repli du dollar, car ils sont toujours sous pression d'un ensemble de facteurs baissiers, dont l'abondance de l'offre sur le marché.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 91,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 23 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1 cent, à 87,30 dollars.

Les prix du pétrole avaient timidement rebondi au cours des échanges asiatiques grâce à un dollar considérablement plus faible après la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed (Réserve fédérale américaine), expliquaient les économistes de Commerzbank.

Le compte-rendu de la dernière réunion de Fed a tempéré les espoirs des investisseurs sur une hausse des taux américains. Le dollar est donc redescendu de ses sommets, ce qui a soulagé les matières premières libellées dans la monnaie américaine en les rendant moins onéreuses pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais un dollar plus faible n'est pas suffisant à lui seul pour faire durablement rebondir les cours du brut, expliquait-on chez Commerzbank.

Les prix du pétrole, qui ont perdu environ 20% depuis la mi-juin, restaient ainsi sous pression de l'abondance de l'offre dans un contexte de demande faible. Mercredi, ils sont tombés à de nouveaux plus bas depuis juin 2012 à Londres et avril 2013 à New York.

Tant que le surplus de production subsiste, le repli du prix du baril a toutes les chances de se poursuivre à court et à moyen terme en direction de notre objectif à 85 dollars, qui constitue une zone de danger certaine pour les économies de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), jugeait ainsi Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Mais tout porte à croire qu'aucune modification des objectifs de production n'interviendra avant la réunion de l'Opep prévue le 27 novembre prochain à Vienne, estimait-il.

Jusqu'ici, le chef de file du cartel, l'Arabie Saoudite, semble réticent à réduire son offre, préférant baisser ses prix en Asie pour capter plus de parts de marché, signalait Kash Kamal, analyste du courtier Sucden.

Dans le passé, l'Arabie Saoudite réduisait sa production quand l'offre était élevée et augmentait sa production lors d'interruptions d'offre pour équilibrer le marché, jouant en quelque sorte un rôle de banque centrale, rappelait cet analyste.







Commenter Le pétrole n'arrive pas à profiter du dollar plus faible pour rebondir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite