Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole termine au plus bas en 17 mois à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé à leur plus bas niveau depuis avril 2013 mardi, pénalisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et l'anticipation d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre a reculé de 1,49 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 88,85 dollars.

L'histoire aujourd'hui est la même que celle qui guide le marché depuis plusieurs semaines: une histoire d'offre abondante au moment où la croissance mondiale montre des signes de faiblesse et où la consommation d'énergie aux Etats-Unis est traditionnellement plus faible entre la fin de la période des grands déplacements en voiture et le début des températures hivernales, a souligné James Williams de WTRG Economics.

Du côté de la demande, les acteurs du marché s'inquiétaient notamment de l'appétit énergétique de l'Europe alors que les chiffres publiés mardi sur la production industrielle allemande en août (-4%), diffusés au lendemain de l'annonce d'une contraction de 5,7% des commandes industrielles sur la même période, étaient décevants.

Le Fonds monétaire international (FMI) a d'ailleurs révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone euro par rapport à juillet, à 0,8% cette année et 1,3% en 2015.

Evoquant des risques de stagnation dans les pays riches et l'aggravation des tensions géopolitiques en Ukraine ou au Moyen-Orient, l'organisme a également abaissé ses prévisions de croissance mondiale: le PIB ne devrait plus progresser que de 3,3% en 2014 dans le monde, marquant un repli de 0,1 point par rapport aux projections de juillet, avant de rebondir moins nettement que prévu en 2015 (-0,2 point, à 3,8%).

Parallèlement, l'offre ne cesse de grimper entre le rebond bien plus rapide que prévu de la production en Libye, l'Arabie saoudite qui ne semble pas vouloir réduire sa propre production, et l'augmentation croissante de la production aux Etats-Unis, a relevé James Williams.

Les cours du baril de WTI étaient aussi de nouveau pénalisés par le renforcement du dollar face à l'euro, le billet vert repartant à la hausse face à la monnaie unique après un répit la veille.

Or le renforcement du dollar a tendance à rendre plus chers, et donc moins attractifs, les achats de brut libellé en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les courtiers étaient par ailleurs sensibles à l'anticipation d'une hausse des réserves de brut dans le rapport hebdomadaire sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis attendu mercredi, a indiqué Matt Smith de Schneider Electric.

Selon une moyenne des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, ils auraient augmenté de 1,9 million de barils lors de la semaine achevée le 3 octobre.

Une progression est généralement considérée comme le signe d'un ralentissement de la demande en énergie.







Commenter Le pétrole termine au plus bas en 17 mois à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite