Menu
RSS
A+ A A-

Cours stable à New York avant les stocks aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole étaient stables mercredi à l'ouverture à New York, avant la publication des chiffres sur les stocks aux Etats-Unis, particulièrement attendus alors que le marché s'interroge sur la demande d'énergie du pays.

Vers 13H10 GMT (15H10), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 111,08 dollars, en hausse de 3 cents par rapport à la veille.

Il avait abandonné 2,50 dollars mardi sur fond d'inquiétudes concernant l'évolution de la demande d'énergie aux Etats-Unis.

La publication d'un indicateur mercredi aux Etats-Unis n'a fait que renforcer ces craintes. Selon le cabinet ADP, le secteur privé du pays a créé 179'000 emplois en avril, soit moins qu'en avril, et moins qu'anticipé par les économistes.

"De mauvais chiffres de l'emploi forcent à se demander si les gens vont pouvoir faire face à la hausse des prix de l'essence", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

Le prix de l'essence à la pompe s'est envolé d'environ 30% depuis le début de l'année aux Etats-Unis. Le gallon (3,78 litres) valait au 2 mai en moyenne 3,96 dollars, selon les chiffres officiels, et dépasse déjà le seuil très symbolique des 4 dollars dans de nombreux Etats.

Dans ce contexte, les intervenants du marché pétrolier seront particulièrement attentifs aux statistiques hebdomadaires sur les réserves pétrolières américaines, qui mesurent également la consommation. Elles doivent être publiées à 14H30 GMT par le département de l'Energie (DoE).

"La demande s'est clairement affaiblie, ce qui n'est pas surprenant vu le niveau élevé des prix. Si (le DoE) fait état d'une hausse des stocks (...), cela pourrait peser sur les prix", ont estimé les analystes de Commerzbank.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires anticipent une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, de 100'000 barils des stocks d'essence et de 400.000 barils des réserves de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).



Commenter Cours stable à New York avant les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite