Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole à un nouveau plus bas depuis juin 2012 à Londres, plombé par le dollar fort

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient nettement vendredi en fin d'échanges européens, le Brent marquant même un nouveau plus bas depuis fin juin 2012, pénalisés par le net renforcement du dollar dans le sillage des chiffres meilleurs que prévu de l'emploi américain.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 91,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,57 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Vers 15H30 GMT, le Brent a glissé jusqu'à 91,48 dollars le baril, son plus bas niveau depuis le 28 juin 2012.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,34 dollar, à 89,67 dollars.

Comme les autres matières premières libellées dans la devise américaine, les cours du brut ont souffert du renforcement du dollar puisqu'ils en deviennent plus coûteux pour les acheteurs munis d'autres devises.

Le dollar a atteint vendredi un nouveau plus haut en un peu plus de deux ans face à l'euro (à 1,2501 dollar pour un euro) et restait proche de ses plus hauts en six ans face au yen.

La devise américaine a été dopée par des chiffres de l'emploi meilleurs que prévu aux États-Unis (baisse surprise du taux de chômage à 5,9% et forte hausse des créations d'emplois en septembre par rapport à août).

Cette embellie de la première économie mondiale pourrait pousser la Réserve fédérale américaine (Fed) à relever ses taux d'intérêt plus tôt qu'attendu, un facteur haussier pour le dollar (puisqu'une hausse de taux le rendrait plus rémunérateur).

Par ailleurs, le marché (pétrolier) continue de s'ajuster à des attentes d'une baisse des prix à court terme à cause d'une hausse continue des approvisionnements au moment où la demande peine à tenir le rythme, expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Cette semaine, le marché a été particulièrement miné par une révision officielle à la baisse des prix que l'Arabie Saoudite pratique envers ses clients asiatiques, ce qui a été vu comme une volonté de préserver sa part de marché plutôt que le niveau des prix sur le marché, précisait M. Hansen.

Le Brent, qui a perdu environ 20% depuis la mi-juin, s'est installé depuis le 9 septembre sous les 100 dollars, niveau jugé idéal pour les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Du coup, les investisseurs scrutent les actions et les déclarations des membres de l'Opep sur une éventuelle réduction de leur production.

Tant qu'il y a de l'incertitude sur la façon dont l'Opep va gérer l'abondance actuelle de l'offre, on ne peut écarter le risque d'une nouvelle baisse des prix du brut, prévenait M. Hansen.

Le cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, doit se réunir le 27 novembre à Vienne pour sa 166ème réunion ordinaire.

Lors de sa précédente réunion en juin, l'Opep a décidé de maintenir son plafond de production à 30 millions de barils par jour, niveau auquel il est fixé depuis fin 2011.







Commenter Le pétrole à un nouveau plus bas depuis juin 2012 à Londres, plombé par le dollar fort


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite