Menu
RSS
A+ A A-

Total veut combler son déficit de notoriété hors de France

prix-du-petrole ParisParis: Le géant pétrolier français Total va lancer le 2 octobre une vaste campagne de publicité internationale pour asseoir sa marque et combler son déficit de notoriété par rapport aux autres poids lourds du secteur, a-t-il annoncé lundi.
On a un véritable problème de notoriété dans le monde. Total est un major du pétrole et du gaz, mais la marque Total n'est pas encore une grande marque de l'énergie, contrairement à ses grands concurrents, a déclaré son directeur de la communication, Jacques-Emmanuel Saulnier, lors d'une conférence de presse.

Il faut absolument que nous soyons connu pour ce que nous sommes, a-t-il ajouté à propos du groupe, qui emploie 100.000 personnes dans 130 pays.

Orchestrée par le groupe de communication français Publicis, la campagne cible prioritairement les décideurs et sera déployée dans 21 pays simultanément (France, Belgique, Allemagne, Australie, Brésil, Argentine, Etats-Unis, Corée du Sud, Angola, Afrique du Sud, Abou Dhabi, Inde...), durant des périodes de six semaines étalées sur trois ans.

Plusieurs supports médiatiques seront mobilisés (télévision, presse écrite, Internet, réseaux sociaux) et des affichages sont prévus dans une quinzaine d'aéroports internationaux, pour mettre en scène les différentes activités du groupe: producteur de pétrole et de gaz, raffineur, distributeur mais aussi acteur majeur de l'énergie solaire, via sa filiale SunPower qui fabrique des panneaux photovoltaïques.

Point commun de toutes les communications, qui se feront en anglais mais avec une empreinte locale: le nouveau slogan de Total, Committed to better energy (Engagé pour une énergie meilleure).

Plus de 450 millions de personnes pourront être touchées en six semaines, a souligné M. Saulnier.

Le budget est à l'avenant: 50 millions d'euros en 2014, et un montant du même ordre les années suivantes jusqu'à la fin de la campagne courant 2017, a-t-il précisé.

C'est la première fois depuis 2008 que le groupe met en avant sa marque. A l'époque, l'entreprise avait mis sur la table la somme de 24 millions d'euros pour 11 pays. (...) Rien depuis. C'est la même somme que ce que Shell mettait sur la table la même année pour la seule Chine, a-t-il poursuivi.

Total avait annoncé le 22 septembre son intention de réduire ses coûts et ses investissements dans le cadre d'une révision de sa stratégie d'exploration-production, en raison d'une croissance moindre que prévu de sa production d'hydrocarbures, pénalisée par des retards sur certains projets.

mpa/fpo/etr

TOTAL

PUBLICIS GROUPE SA

SUNPOWER CORPORATION

ROYAL DUTCH SHELL PLC







Commenter Total veut combler son déficit de notoriété hors de France


La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: suspension des enchères de pétrole dans l'embouchure de l'Amazone

mardi 14 novembre 2017

Brasilia: Le gouvernement brésilien a renoncé à mettre en vente en 2018 des concessions pétrolières situées dans l'embouchure de l'Amazone, où les projets d'exploration du groupe français Total sont vivement critiqués par les milieux écologistes.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite