Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse à New York, aidé par la montée des risques géopolitiques

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement rebondi mardi à New York, soutenus par une hausse de la prime de risque géopolitique après des frappes américaines en Syrie, un dollar moins fort et un indicateur chinois encourageant.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre, dont c'était le premier jour de cotation, s'est apprécié de 69 cents, à 91,56 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il semble que le marché ait commencé à prendre en compte dans ses prix la hausse des risques géopolitiques et de la nervosité des investisseurs sur ce qu'il se passe en Syrie, a expliqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

Aidés de leurs alliés arabes, les Etats-Unis ont pour la première fois attaqué mardi les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie, ouvrant un nouveau front dans la guerre contre ce puissant groupe ultraradical cible de frappes en Irak.

Le président américain Barack Obama a affirmé que son pays ferait tout ce qui est nécessaire pour vaincre l'EI, après cette première intervention étrangère en territoire syrien depuis le début de la guerre civile en 2011.

Selon M. Flynn, le baril de Brent, coté à Londres, a eu une réaction moins marquée, au niveau de ses prix, en raison de l'attente d'une nouvelle hausse de la production libyenne.

Et le marché se prépare à une éventuelle hausse de la demande en produits énergétiques américains en cas de perturbation de l'acheminement de l'offre au Moyen-Orient, ce qui soutient les prix du WTI, a-t-il poursuivi.

Bien que l'exportation de brut américain soit interdite depuis les années 1970, dans le sillage du krach pétrolier de 1973, les Etats-Unis restent en effet habilités à exporter des produits raffinés.

L'annonce de ces frappes a d'autre part entraîné un léger glissement de la valeur du billet vert face à un panier de devises (l'indice dollar ou dollar index), ce qui apportait aussi un peu de soutien aux prix des matières premières.

En effet, un dollar moins cher rend plus accessible les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Du côté de la demande, nous avons reçu d'assez bonnes nouvelles de la Chine au cours de la nuit, et bien qu'elles ne soient pas spectaculaires, cela laisse anticiper une demande énergétique un peu plus solide qu'attendu, a ajouté Bart Melek, de TD Securities.

La production manufacturière chinoise a repris de la vigueur en septembre, a annoncé mardi la banque HSBC, offrant un répit à la deuxième économie mondiale confrontée à d'autres signes d'essoufflement.

Les investisseurs du marché pétrolier surveillent attentivement l'évolution du géant asiatique, qui est le deuxième consommateur mondial de brut et l'un des principaux facteurs de croissance de la demande d'or noir dans le monde.

ppa/jld/pb

HSBC HOLDINGS







Commenter Le pétrole finit en hausse à New York, aidé par la montée des risques géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite