Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse à New York, plombé par la Chine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York ont terminé en baisse lundi, dans un marché qui restait pénalisé par des craintes sur la vigueur de la demande mondiale, notamment en Chine, et l'abondance de l'offre.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre, dont c'était le dernier jour de cotation, a reculé de 89 cents, à 91,52 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché de l'énergie, particulièrement le Brent, a souffert de la désaffection des acheteurs (lundi) dans un contexte de craintes accrues sur le dynamisme de la Chine, les investisseurs craignant que le pays n'aille pas assez vite pour stimuler l'économie du deuxième consommateur mondial d'or noir, a relevé Tim Evans, de Citi Futures.

Des propos ce week-end du ministre chinois des Finances Lou Jiwei indiquant que le gouvernement n'infléchirait pas sa politique en dépit du ralentissement de l'économie ont en effet douché les espoirs du marché de mesures d'assouplissement monétaire.

Sur le front de la production d'or noir, l'abondance de l'offre hors-Opep - notamment aux États-Unis - combinée avec les inquiétudes sur la demande (...) continuent de peser sur son prix, ont expliqué les experts de Commerzbank.

Les États-Unis ont produit en moyenne 8,6 millions de baril par jour (mbj) en août, soit leur plus haut niveau mensuel de production depuis juillet 1986, et prévoient d'atteindre 9,5 mbj en 2015 - ce qui serait un sommet depuis 1970.

Et, du côté de l'Opep, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, on ne voit toujours pas de décision se profiler, a souligné Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

Des déclarations du secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, sur une possible baisse de l'offre du cartel en fin d'année avaient provoqué la semaine dernière un bref rebond des cours du brut.

Mais pour retirer l'actuelle surabondance d'offre sur le marché, l'Opep devrait réduire son volume de production immédiatement, ont estimé les analystes de Commerzbank.

Il n'y a actuellement pas de majorité en faveur d'une telle décision, les membres du cartel préférant défendre, voire étendre leur part de marché, pointaient-ils.

En outre, des informations selon lesquelles la Libye allait bientôt reprendre la production dans l'un de ses champs pétroliers (Sharara) à hauteur de 250.000 barils par jour ont accentué la pression à la vente, a relevé Tim Evans.

Le secteur pétrolier libyen se débloque progressivement depuis un accord début juillet avec les rebelles qui entravaient son fonctionnement depuis l'été 2013.

Après une ouverture en légère hausse, le WTI a été entraîné dans le sillage du Brent, bien que l'optimisme sur l'économie américaine (ait) limité ses pertes, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.







Commenter Le pétrole finit en baisse à New York, plombé par la Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite