Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole bondit de 2 dollars à New York, misant sur une baisse de l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont grimpé de presque deux dollars, portés par une possible réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et par un rebond technique après de fortes pertes.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre a bondi de 1,96 dollar, à 94,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a également fini en nette hausse, à 99,05 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), s'appréciant de 1,17 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Dès l'ouverture, le marché s'est dirigé en hausse, stimulé par des achats à bon compte après des pertes jugées excessives, a remarqué Bill Baruch, de iiTrader.

Des inquiétudes sur la vigueur de la demande, liées à une reprise économique mondiale chaotique, et sur une offre pétrolière très abondante ont provoqué de fortes chutes de prix à New York, comme à Londres, depuis juin.

En cours de séance, la tendance haussière a été surtout accentuée par des discussions sur les déclarations du secrétaire général de l'Opep Abdallah El-Badri, a précisé Tim Evans, de Citi Futures.

Il a en effet indiqué que l'organisation pourrait réduire sa production pétrolière, de 500.000 barils par jour, à 29,5 millions de barils par jour (mbj), a-t-il poursuivi.

Ces déclarations de M. El-Badri, rapportées par plusieurs agences de presse, ont été prononcées mardi à Vienne à l'issue d'une réunion avec le ministre russe de l'Énergie.

L'Opep, un cartel fondé en 1960 et comptant actuellement douze États membres, a maintenu en juin son plafond de production à 30 mbj, fixé à ce niveau depuis fin 2011. Sa prochaine réunion doit avoir lieu le 27 novembre dans la capitale autrichienne.

Une réaction de l'Opep était attendue après la dégringolade des cours du Brent au-dessous du niveau des 100 dollars le baril début septembre, un seuil considéré comme idéal par les membres de l'Opep. La référence européenne du brut est même tombée lundi à un nouveau plus bas depuis juillet 2012, à 96,21 dollars le baril.

Le marché se préparait aussi à la diffusion mercredi des chiffres sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine dernière, des statistiques estimées essentielles pour jauger l'appétit énergétique du premier consommateur d'or noir au monde.

On s'attend à une baisse du niveau des réserves, a remarqué Gene McGillian, de Tradition Energy.

Ces chiffres seront publiés mercredi vers 14H30 GMT par le département américain de l'Énergie (DoE).

En outre, les opérateurs se préparent à voir apparaître de gros titres sur une décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi même si cela ne devrait être qu'une distraction de court-terme pour le marché de l'énergie, a estimé Tim Evans.

Les investisseurs guetteront tout indice sur l'évolution future de la politique monétaire américaine, et notamment sur le calendrier d'un éventuel relèvement des taux d'intérêt, proches de zéro depuis 2008.

Une certaine fébrilité s'emparait également des investisseurs avant un scrutin jeudi jugé clef pour la stabilité politique de l'Europe avec le référendum d'indépendance en Ecosse.







Commenter Le pétrole bondit de 2 dollars à New York, misant sur une baisse de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite