Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue de plonger en raison des inquiétudes sur la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur chute jeudi en cours d'échanges européens, pénalisés par la révision en baisse des prévisions de demande mondiale de brut pour 2014 et 2015 par l'Agence internationale de l'Énergie (AIE).
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 97,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 09H00 GMT, le Brent a même chuté jusqu'à 97,10 dollars, son niveau le plus faible en séance depuis le 18 avril 2013.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 46 cents à 91,21 dollars. Vers 09H00 GMT, le WTI a glissé jusqu'à 90,92 dollars, son plus bas en séance depuis le 2 mai 2013.

Le repli des prix du baril de pétrole a toutes les chances de se poursuivre dans les prochains mois, au regard (...) de l'évolution de la demande, estimait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'AIE a revu en baisse ses prévisions de croissance de la demande mondiale de brut pour cette année et la suivante, de respectivement 100.000 barils par jour et 200.000 barils par jour.

L'agence table donc maintenant sur une demande planétaire d'or noir de 92,6 millions de barils par jour (mbj) en 2014 puis de 93,8 mbj en 2015.

Ces révisions sont notamment imputables à la faiblesse persistante des économies européenne et chinoise, explique l'AIE.

La veille, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait également revu en légère baisse ses prévisions de demande pour 2014 et 2015, citant une croissance plus faible qu'attendue dans les pays de l'OCDE.

Les craintes concernant la croissance mondiale, et en particulier la demande chinoise, figurent parmi les vecteurs les plus notables de baisse des prix pétroliers, abondait M. Dembik.

Les prix du pétrole ont maintenant chuté sous le niveau idéal de l'Opep, de 100 dollars le baril, ce qui a alimenté les spéculations sur une éventuelle réduction de la production de l'Arabie Saoudite, le plus grand producteur du cartel, signalait Dorian Lucas, analyste du cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

De fait, selon le rapport mensuel de l'Opep publié mercredi, l'Arabie saoudite aurait réduit sa production de quelque 400.000 barils par jour en août par rapport à juillet.

De telles réductions sont nécessaires de toute urgence étant donné la hausse de la production aux États-Unis et en Libye, estimaient les analystes de Commerzbank.

Malgré le chaos qui règne en Libye, la production pétrolière s'est redressée au-dessus des 800.000 barils mercredi tandis que les États-Unis ont atteint un nouveau record de production depuis le milieu des années 1980 en août, pompant 8,6 mbj.

bur-jb/pn/mml

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole continue de plonger en raison des inquiétudes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite