Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue de baisser à Londres

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, le WTI rebondissant légèrement tandis que le Brent restait pénalisé par la faiblesse de la demande et l'abondance de l'offre.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 99,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 25 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 52 cents, à 93,18 dollars.

Le Brent continue sa trajectoire descendante empruntée depuis mi-juin malgré les tensions géopolitiques - après tout, ces risques ont jusqu'ici eu peu d'impact sur l'offre de pétrole, indiquaient les experts de Commerzbank.

La référence européenne du brut est passée lundi sous la barre psychologique des 100 dollars le baril pour la première fois depuis le 24 juin 2013, tombant même en séance jusqu'à un plus bas depuis le 1er mai 2013 (à 99,36 dollars).

Les chiffres du commerce extérieur chinois publiés lundi, montrant une baisse des importations, avaient inquiété les investisseurs quant à l'appétit de la Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.

Ces données sont venues réalimenter les inquiétudes sur la demande mondiale de brut, à un moment où l'offre est plus qu'abondante.

Ainsi, en Libye, la production remonte rapidement malgré les combats persistants: selon la NOC (Compagnie nationale pétrolière), elle a atteint 740.000 barils par jour, son plus haut niveau depuis juillet 2013, rapportaient les analystes de Commerzbank.

Le secteur pétrolier libyen a été bloqué pendant près d'un an par divers mouvements de protestations, ce qui a occasionné une baisse de la production à parfois moins de 200.000 barils par jour contre une capacité de 1,5 million de barils par jour.

Par ailleurs, la production ne cesse de progresser aux États-Unis, grâce à l'exploitation des ressources non conventionnelles d'hydrocarbures. En juillet, les États-Unis ont pompé en moyenne 8,5 millions de barils par jour, leur plus haut niveau de production depuis avril 1987.

Le niveau psychologique des 100 dollars le baril est un point crucial pour le marché pétrolier. Si les prix du pétrole continuent de baisser dans les prochaines séances, nous pouvons nous attendre à une réponse imminente des membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) sur les niveaux de production, prévenait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, se satisfait d'un baril entre 100 et 110 dollars et pourrait décider de réduire sa production pour faire remonter les prix.







Commenter Le pétrole continue de baisser à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite