Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule à New York, avant les stocks US et après la BCE

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette baisse jeudi à New York, dans un marché misant sur un recul moins important que prévu des stocks de pétrole américains et plombé par un renforcement du dollar après une décision de la BCE.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre perdait 80 cents, à 94,74 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché se prépare à la diffusion du rapport sur les stocks de brut américains et mise désormais sur une baisse moins importante que prévu après les chiffres de l'API publiés mercredi soir, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

La fédération professionnelle API, qui fait part de ses propres statistiques à la veille des chiffres officiels du Département de l'Energie (DoE), a annoncé un recul de 500.000 barils de brut lors de la semaine terminée le 29 août, et une hausse des produits distillés et de l'essence de 400.000 barils dans les deux cas.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient reculé de 1,1 million de barils par jour cette semaine-là.

Les réserves d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient également baissé, de respectivement 1,4 million de barils et 200.000 barils.

Les statistiques du DoE étaient attendues vers 15H00 GMT.

Le marché était également pénalisé à l'ouverture à plusieurs titres par la décision de la Banque centrale européenne d'abaisser ses taux et de lancer un programme de rachat d'actifs.

D'un côté, cela signifie que l'économie européenne est en assez mauvaise santé pour justifier le lancement de telles mesures, ce qui n'est de bon augure ni pour l'économie mondiale, ni pour la demande pétrolière du continent européen, a jugé Bob Yawger.

D'autre part, cette décision a fait chuter l'euro à des plus bas depuis juillet 2013 et nettement renforcé le dollar, faisant pression sur l'ensemble du marché des matières premières, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Un billet vert plus fort rend moins intéressant les achats d'actifs comme l'or noir, libellés en dollars, pour les acheteurs munis d'autres devises.

Les opérateurs continuaient aussi de surveiller les vives tensions géopolitiques dans des régions énergétiques clef, comme en Ukraine et en Libye.







Commenter Le pétrole recule à New York, avant les stocks US et après la BCE


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite