Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit nettement à New York après une dégringolade

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York ont nettement rebondi mercredi après leur dégringolade de la veille, aidés par l'espoir d'un apaisement autour de la crise ukrainienne et un accès de faiblesse du dollar.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre s'est adjugé 2,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 95,54 dollars. Il avait chuté de plus de trois dollars mardi.

C'est normal d'observer un mouvement de reprise après une telle glissade, a commenté James Williams de WTRG Economics, tout en s'étonnant de l'ampleur du rebond.

On peut sans doute imputer une partie de cette hausse à la solidité de l'économie américaine, confortée mercredi par l'annonce d'un bond record des commandes aux industries manufacturières en juillet aux Etats-Unis.

Avec l'augmentation surprise de l'activité manufacturière dévoilée mardi, cela laisse présager un bon rapport sur l'emploi américain vendredi, a relevé M. Williams.

Autre raison pour les investisseurs de miser sur un léger regain de vigueur de la consommation énergétique: la possibilité d'un cessez-le-feu en Ukraine pourrait retirer une des menaces qui pèsent sur la demande, a souligné Tim Evans de Cito.

La Russie a cherché mercredi à reprendre la main dans le dossier de la crise ukrainienne, en proposant un plan de règlement et en disant dire qu'un accord entre séparatistes et Kiev pourrait intervenir dès vendredi.

Cette offre a été accueillie avec prudence par les Occidentaux et rejetée pour l'instant par le Premier ministre ukrainien. Mais la perspective d'une désescalade du conflit laissait entrevoir la possibilité d'un allègement des sanctions économiques imposées par les Occidentaux ou la Russie.

Elle permettait aussi à l'euro de regagner un peu de terrain face au billet vert, qui reculait face aux principales monnaies. Cela rendait plus attractif l'achat de barils de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les inquiétudes sur la demande en or noir restaient cependant très présentes dans le sillage de récentes données économiques maussades en Europe et en Chine, deux grands consommateurs de brut.

En outre, les opérateurs de marché estiment toujours que le marché du pétrole est amplement approvisionné, ont noté les experts de Commerzbank.

La Russie a fait part d'une augmentation de 1% de sa production pétrolière, à 10,52 millions de barils par jour en août, ce qui indique que les sanctions n'ont pour l'instant eu aucun impact direct sur l'offre pétrolière russe, ont-ils précisé.

Les opérateurs se préparaient aussi à la diffusion jeudi - avec un jour de retard sur le calendrier habituel en raison de la fermeture des marchés lundi - du rapport des autorités américaines sur les stocks de produits pétroliers aux États-Unis pour se faire une meilleure idée de la vigueur de la demande dans le pays.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire s'attendent en moyenne à une baisse de 1,1 million de barils de brut en stocks aux Etats-Unis.

bur-jum/jld/pb

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole rebondit nettement à New York après une dégringolade


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite