Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit à New York, stimulé par des achats à bon compte

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette hausse mercredi à New York, rebondissant après une dégringolade la veille dans un marché stimulé par l'afflux d'achats à bon compte et par une légère baisse du dollar.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre grimpait de 1,28 dollar, à 94,16 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Le WTI avait clôturé mardi à son niveau le plus faible depuis la mi-janvier.

L'humeur est complètement renversée par rapport à (hier) et l'on observe de nombreux investisseurs à l'affût de bonnes affaires après l'importante perte de valeurs des cours du brut des deux côtés de l'Atlantique, a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Le WTI avait dégringolé de plus de trois dollars à New York. Le Brent, coté à Londres, avait chuté de son côté de plus de deux dollars, glissant en séance jusqu'à 100,17 dollars le baril, son niveau le plus faible depuis le 24 juin 2013 et effleurant le seuil psychologique des 100 dollars.

En outre, on a vu du progrès du côté de l'Ukraine avec l'annonce d'un accord sur un cessez-le-feu avec Moscou mercredi, dans l'est séparatiste prorusse du pays, et cela a eu tendance à peser sur le dollar, a-t-il poursuivi.

Le billet vert, comme le yen japonais, est l'une des devises très recherchées par les investisseurs en temps de crise et d'incertitude. Tout apaisement tend généralement à diminuer son attrait.

Le président russe Vladimir Poutine a par ailleurs présenté mercredi un plan de règlement de la crise en Ukraine en sept points, parmi lesquels la fin des offensives de l'armée ukrainienne et des rebelles prorusses ainsi qu'un échange de prisonniers.

Les inquiétudes sur la demande en or noir restaient cependant très présentes dans le sillage de récentes données économiques maussades en Europe et en Chine, deux grands consommateurs d'or noir.

En outre, les opérateurs de marché estiment toujours que le marché du pétrole est amplement approvisionné, ont noté les experts de Commerzbank.

La Russie a fait part d'une augmentation de 1% de sa production pétrolière, à 10,52 millions de barils par jour en août, ce qui indique que les sanctions n'ont pour l'instant eu aucun impact direct sur l'offre pétrolière russe, ont-ils précisé.

Les opérateurs se préparaient aussi à la diffusion jeudi - avec un jour de retard sur le calendrier habituel en raison de la fermeture des marchés lundi - du rapport des autorités américaines sur les stocks de produits pétroliers aux États-Unis pour se faire une meilleure idée de la vigueur de la demande dans le pays.

On s'attend à une légère baisse des réserves pour la plupart des produits, du pétrole brut aux produits raffinés, a indiqué Matt Smith.







Commenter Le pétrole rebondit à New York, stimulé par des achats à bon compte


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite