Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole dégringole, dollar fort et abondance de l'offre pèsent

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole creusaient leurs pertes mardi en fin d'échanges européens, tombant même à un plus bas en 14 mois à Londres, plombés par plusieurs facteurs dont l'abondance de l'offre, des craintes sur la demande et la robustesse du dollar.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 100,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres - son plus bas niveau depuis le 26 juin 2013 - en baisse de 2,13 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance chutait de 2,60 dollars, à 93,36 dollars, par rapport à la clôture de vendredi (le marché américain est resté fermé lundi en raison d'un jour férié aux États-Unis).

Après plusieurs jours de stabilisation, les prix du pétrole sont repartis en forte baisse mardi. Le Brent a ainsi glissé jusqu'à un plus bas en 14 mois tandis que le WTI est retombé à ses niveaux de jeudi dernier.

La référence américaine du brut souffrait d'ailleurs spécifiquement de prises de bénéfices suite aux nombreux achats, avant le long week-end aux États-Unis, les investisseurs s'étant préparés à d'éventuelles montées des violences dans le monde, notamment en Ukraine, expliquait John Kilduff, de Again Capital.

Mais, les inquiétudes sur l'Ukraine étaient mises de côté, les prix du pétrole chutant fortement malgré des données économiques meilleures que prévu aux États-Unis, pointait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Selon lui, ces données n'étaient pas suffisantes pour apaiser les craintes des investisseurs sur la demande mondiale de brut.

Lundi, des indicateurs mitigés en zone euro et en Chine avaient ravivé les craintes sur l'appétit mondial d'or noir.

Les cours du pétrole continuaient par ailleurs d'être gênés par l'abondance de l'offre sur le marché pétrolier, un facteur qui plombe les prix de l'or noir depuis plusieurs semaines déjà.

En Libye, par exemple, la production pétrolière continue de se normaliser graduellement malgré les combats persistants et le chaos politique croissant, indiquaient les économistes de Commerzbank.

Selon le ministre libyen du Pétrole, le volume de production devrait atteindre 800.000 barils par jour fin septembre (contre 700.000 barils par jour actuellement) - et un total de 1 million de barils par jour d'ici la fin de l'année, ajoutaient-ils.

Enfin, les prix du brut souffraient du renforcement du dollar, qui a atteint mardi un nouveau plus haut depuis un an face à l'euro (1,3110 dollar pour un euro).

Un dollar plus fort rend les actifs libellés dans la monnaie américaine, comme le brut, plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.







Commenter Le pétrole dégringole, dollar fort et abondance de l'offre pèsent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite