Menu
RSS

Le pétrole chute, plombé par l'offre abondante et le dollar fort

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole chutaient mardi en cours d'échanges européens, toujours pénalisés par l'abondance de l'offre sur le marché ainsi que par la robustesse du dollar, tandis que les opérateurs surveillaient la situation en Ukraine.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,08 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 71 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 69 cents, à 95,26 dollars, par rapport à la clôture de vendredi (le marché américain est resté fermé lundi en raison d'un jour férié aux États-Unis).

Les cours du pétrole souffraient de l'abondance de l'offre sur le marché pétrolier, un facteur qui plombe les prix de l'or noir depuis plusieurs semaines déjà.

En Libye, par exemple, la production pétrolière continue de se normaliser graduellement malgré les combats persistants et le chaos politique croissant, indiquaient les économistes de Commerzbank.

Selon le ministre libyen du pétrole, le volume de production devrait atteindre 800.000 barils par jour fin septembre (contre 700.000 barils par jour actuellement) - et un total de 1 million de barils par jour d'ici la fin de l'année, ajoutaient-ils.

La production pétrolière libyenne, perturbée pendant un an, parvient à se rétablir progressivement depuis quelques semaines.

Mais la situation reste chaotique dans le pays sur les plans politique et sécuritaire, le gouvernement libyen démissionnaire ayant reconnu ne plus contrôler les ministères et services de l'État à Tripoli.

Étant donné le chaos et les combats, ce ne serait pas surprenant que la production s'écroule de nouveau en Libye, estimaient les experts du courtier PVM.

Au plus fort de la crise pétrolière libyenne, la production a chuté sous les 200.000 barils par jour, contre 1,5 million de barils par jour en temps normal.

Par ailleurs, les prix du pétrole étaient pénalisés par le renforcement du dollar, qui a atteint mardi un nouveau plus haut depuis un an face à l'euro (1,3110 dollar pour un euro).

Un dollar plus fort rend les actifs libellés dans la monnaie américaine, comme le brut, plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Enfin, les investisseurs gardaient un oeil inquiet sur les tensions géopolitiques, qui sont une des principales raisons pour ne pas vendre à découvert agressivement le baril de brut, estimaient les analystes d'Energy Aspects.

Le conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait près de 2.600 morts depuis la mi-avril, a franchi une nouvelle étape la semaine dernière après des informations concordantes sur la présence de troupes régulières russes en Ukraine, plus de 1.000 selon l'Otan.

Mardi, la Russie a prévenu qu'elle réagirait à la menace que constitue le renforcement annoncé de la présence de l'Otan près de ses frontières, accusant les Occidentaux de jouer l'escalade dans la crise ukrainienne.







Commenter Le pétrole chute, plombé par l'offre abondante et le dollar fort

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 21:30

Trump veut réduire de moitié les réserves stratégiques de pé…

New York: La Maison Blanche a fait part mardi dans son projet de budget de son intention de réduire de moitié les...

mardi 23 mai 2017 à 20:54

Le pétrole termine en légère hausse, attentisme sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mardi, les investisseurs se montrant attentistes à deux jours d'une...

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite