Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole fléchit, craintes sur la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, pénalisés par des craintes sur la demande et l'abondance de l'offre dans un marché restant attentif à l'Ukraine.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 53 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 22 cents, à 95,74 dollars.

Dans des volumes d'échanges limités en l'absence des opérateurs américains, les prix du pétrole ont reculé (lundi), plombés par des données économiques décevantes en provenance de la Chine et d'Europe, expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Dans la zone euro, la reprise dans le secteur manufacturier a montré de nouveaux signes d'essoufflement en août, le PMI manufacturier s'étant établi à 50,7 points le mois dernier contre 51,8 en juillet.

En Chine, la croissance de la production manufacturière chinoise a également ralenti en août, l'indice PMI des directeurs d'achat atteignant 51,1 le mois dernier, contre 51,7 en juillet.

Ces données mitigées étaient de nature à alimenter les craintes sur la demande énergétique chez ces deux grands consommateurs d'or noir.

De plus, la situation d'offre abondante empêche toute hausse significative des prix, expliquaient les experts de Commerzbank.

La Libye, par exemple, a pu redresser sa production pétrolière à 700.000 barils, selon la Compagnie nationale pétrolière NOC, ce qui représente une hausse de 500.000 barils par rapport aux niveaux de mai, poursuivaient-ils.

L'offre supplémentaire de la Libye aggrave la surabondance d'offre sur le marché européen parce que les autres producteurs de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne réduisent pas leur offre en conséquence, expliquaient-ils.

La production pétrolière libyenne, qui a été perturbée pendant un an, parvient à se rétablir progressivement depuis quelques semaines.

Mais la situation reste chaotique dans le pays sur les plans politique et sécuritaire. Le gouvernement libyen démissionnaire, réfugié dans l'Est du pays, a reconnu ainsi lundi que les milices armées contrôlaient désormais les sièges des ministères et des services publics dans la capitale Tripoli.

Enfin, les opérateurs du marché pétrolier restaient attentifs à l'évolution de la situation en Ukraine.

Le conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait près de 2.600 morts depuis la mi-avril a franchi une nouvelle étape la semaine dernière après des informations concordantes sur la présence de troupes régulières russes en Ukraine, plus de 1.000 selon l'Otan.







Commenter Le pétrole fléchit, craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite