Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York après un rapport mitigé sur les stocks aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York a clôturé près de l'équilibre mercredi, le marché digérant un rapport montrant une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis mais aussi une hausse des réserves à l'important terminal pétrolier de Cushing.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre a grappillé 2 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 93,88 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 102,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 22 cents par rapport à la clôture de mardi.

Le point marquant du rapport hebdomadaire du département américain à l'Energie (Doe) sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis est sans doute que la cadence des raffineries reste à un niveau très élevé, a souligné l'analyste indépendant Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Avec une utilisation à 93,5% de leurs capacités au cours de la semaine achevée le 22 août, les raffineries ont donc consommé beaucoup de brut, conduisant à une baisse des stocks (de l'or noir), en particulier dans la région du golfe du Mexique où sont concentrées les installations de transformation, a-t-il ajouté.

Dans l'ensemble du pays, les réserves de brut ont diminué de 2,1 millions de barils, soit plus que les prévisions des experts (-900.000 barils).

Une baisse des stocks est généralement bien reçue par le marché, car interprétée comme un signe de vigueur de la demande énergétique aux États-Unis.

Mais parallèlement, les réserves à Cushing ont continué d'augmenter, a souligné Andy Lipow. Or c'est dans ce terminal pétrolier que sont entreposés les barils servant de référence aux prix du WTI.

Les réserves d'essence ont de leur côté baissé de 1 million de barils, conformément aux prévisions des experts.

Mais les stocks de produits distillés ont augmenté de 1,3 million de barils, surprenant les analystes qui s'attendaient à une diminution de 600.000 barils.

Autre enseignement du rapport du DoE: les États-Unis ont produit quelque 8,631 millions de barils par jour la semaine dernière, un record depuis octobre 1986, lorsque 8,773 millions de barils par jour avaient été extraits. Cette abondance de l'offre empêche toute flambée des cours du brut américain.

Sur le front géopolitique, les investisseurs ont continué de surveiller divers foyers de tensions, en Irak, en Ukraine ou en Libye.

Mais le fait que l'exploitation du brut a repris en Libye et que les champs pétroliers du sud de l'Irak restent épargnés pour le moment par les violences qui sèment le chaos dans le nord du pays, atténuent les craintes sur une possible baisse de l'offre sur le marché mondial.

jum/ppa/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole hésite à New York après un rapport mitigé sur les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite