Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole progresse, aidé par un regain de tensions en Ukraine et en Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du brut progressaient mardi en fin d'échanges européens, soutenus par un regain des tensions en Ukraine et en Libye, mais restaient pénalisés par une offre abondante.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 54 cents, à 93,89 dollars.

Le Brent s'éloignait des plus bas en 14 mois (atteints la semaine dernière), trouvant du soutien dans des nouvelles haussières sur les crises géopolitiques en Ukraine et en Libye, malgré une abondance de l'offre et la perspective d'une diminution de la demande du fait de données macroéconomiques ternes en Europe et aux États-Unis, commentait Dorian Lucas, analyste pour le cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Le Brent était en effet tombé mardi dernier à 101,07 dollars le baril, son niveau le plus faible depuis fin juin 2013, alors que le WTI avait atteint le lendemain 92,50 dollars, au plus bas en sept mois et demi.

La prudence était en effet de mise alors que le président ukrainien, Petro Porochenko, et son homologue russe, Vladimir Poutine, se sont retrouvés mardi à Minsk pour une réunion cruciale avec l'Union européenne (UE). La rencontre se déroule sur fond d'escalade dans l'est séparatiste de l'Ukraine, où Kiev a pour la première fois capturé des soldats russes ce qui confirmait la participation de forces régulières russes aux combats dans la région.

Par ailleurs, deux responsables américains ont affirmé lundi que les Émirats arabes unis avaient secrètement mené des frappes aériennes contre des milices islamistes en Libye en utilisant des bases égyptiennes.

Ces bombardements étaient manifestement destinés à empêcher les milices de s'emparer de l'aéroport de Tripoli, fermé depuis le 13 juillet en raison de combats pour son contrôle.

Ainsi malgré la hausse progressive de la production, la poursuite de la flambée de violence entre groupes armés à travers le pays continue d'alimenter des craintes sur l'offre, observait Dorian Lucas.

De plus, les cours du brut étaient aidés par des données sur le moral (des ménages) aux États-Unis qui alimentaient l'idée que l'économie américaine poursuit la reprise à bon train, commentait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

En effet, le moral des ménages aux États-Unis s'est encore amélioré en août pour atteindre un sommet en sept ans, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board.







Commenter Le pétrole progresse, aidé par un regain de tensions en Ukraine et en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite