Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en légère reprise dans un contexte peu favorable

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se reprenaient très légèrement lundi, malgré la pression d'une demande faiblissante sur le marché mondial et d'un dollar élevé qui les pénalise.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 24 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance était quasi stable et gagnait 6 cents, à 93,71 dollars.

Le dollar s'est nettement renforcé, atteignant vendredi un plus haut depuis début septembre 2013 (à 1,3221 dollar pour un euro), les investisseurs pariant sur une hausse de taux anticipée aux Etats-Unis après plusieurs indices en ce sens. Or le renforcement du dollar pèse sur les matières premières libellées dans la monnaie américaine, comme le pétrole, en les rendant plus coûteuses pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, les cours du brut restaient pénalisés par plusieurs facteurs, dont une offre abondante et une demande en berne, qui les font chuter depuis quelques semaines déjà.

Les marchés semblaient en revanche peu soucieux de l'instabilité géopolitique.

Des rapports sur l'avancée du convoi d'aide russe sur le territoire ukrainien vendredi n'ont quasiment plus d'impact. Et les avancées des terroristes de l'EIIL à l'Est de la Syrie et dans le Nord de l'Irak, ainsi que l'annonce d'un califat proclamé au nord du Nigeria, qui est le plus gros producteur pétrolier d'Afrique, n'ont pas provoqué de réaction sur le marché non plus, expliquent des analystes de Commerzbank.

Malgré les combats entre les jihadistes et les forces armées irakiennes, les exportations pétrolières de l'Irak n'ont en effet pas été perturbées, car elles partent majoritairement du sud, région qui n'est pour l'instant pas affectée par le conflit.

Par ailleurs, bien que la Libye soit toujours plongée dans le chaos, les exportations pétrolières ont réussi à se redresser après plus d'un an d'interruptions à divers degrés.

Les chiffres de productions de l'OPEP cette semaine devraient montrer une légère hausse de la production en août, ce qui n'aide pas à la reprise des cours. La principale raison est la Libye, qui produisait 600.000 barils de brut par jour en fin de semaine dernière, soit environ 200.000 b/j de plus qu'en juillet en moyenne, poursuivent les analystes de Commerzbank.

mmm/fz/jdy

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole en légère reprise dans un contexte peu favorable


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite